LE BRISE ROUES D'IBOS. LE CANeTON Y VA À LA PALME

Il existe paraît il des normes, à peu près sur tout , y compris sur la normalisation... C'est dire. Mais sans doute en va t'il d'elles comme des promesses : elles n'engagent que ceux qui y croient. Il y a quelques mois le CANeTON avait mis en ligne des photographies montrant à Ossun, sur la route allant du village vers l'aéroport une signalisation de conduite de gaz couchée et des fils électriques dénudés qui représentaient un danger certain. Il se trouve que tout cela a pu être "budgété" puisque tout est sécurisé. La buse de franchissement du fossé est même mise aux normes avec les "escaliers" qui évitent des morts et des estropiés.

Mais désormais le canton d'OSSUN va être orphelin de son intercommunalité qui tenait ce 1° septembre une de ses ultimes réunions sur laquelle nous reviendrons tant elle ressemblait à "QUI VEUT RÉCUPÉRER LES MILLIONS PRÉLEVÉS INUTILEMENT AUX CANETONS..."

Mais c'est sur la route départementale reliant le canton à son voisin (AZEREIX IBOS) que l'on va s'attarder mais assez vite en essayant de ne pas déjanter. Une série de dos d'ânes assure l'accueil. Ce sont ces fameux équipements qui sont censés faire ralentir. De fait les automobilistes atrrivent à leur hauteur, freinent et ralentissent, franchissent l'obstacle et remettent les gaz, avertissant le voisinage de leur rapide passage. S'il en est un qui est un véritable danger, c'est bien celui qui découragerait un âne de se rendre dans les commerces à l'entrée du village.  En voiture, les dommages sont à la limite, mais en deux roues c'est une autre chose. Jusqu'au jour tout le monde dira... "Il fallait s'en douter"

noceibosbriseroues

Difficile dans ses conditions pour un caneton de se rendre à la Collégiale voir un mariage  où il n'était pas au menu. Mariage traditionnel avec un attelage pur jus pour un cortège se déplaçant à vitesse raisonnable. Tout était prévu pour les palmipèdes: de l'emplacement réservé pour voir la sortie du cortège, jusqu'à la signalisation permettant de rester dans les clous. 

Il ne faut pas prendre les canetons  du bon Dieu ... pour des oies sauvages, et encore moins pour des ânes sous prétexte qu'ils ont toujours chargé la mule sans rien dire.

noceiboscanetonstation

noceIbos

noceibosclous

NOS AMIS ANGLAIS ET LES ÂNES

Nos voisins anglais ont une autre conception des ânes et ne cherchent pas à en mettre sur les routes tout les cinquante mètres, entre deux rond points. Ils préfèrent leur assurer un meilleur destin et proposent de participer à leur adoption à partir de 2 livres sterling par mois. Vous pouvez même choisir le votre.La fondation fonctionne depuis 1969.

TARBES est le pays du cheval et la ville est désormais propriétaire des haras. D'autres structures existaient comme l'Étrier de Bigorre à Lanne qui tombe en désuétude quand il est sans doute possible  de lui redonner vie.  Il suffirait juste de mettre un peu moins d'argent dans des dos d'ânes et des rond points ... Il se dit même que des élus fréquentaient le site et trouvaient cela très bien... jusqu'à ce qu'ils ressentent d'autres besoins.

adopter un âne

adopter un âne_0001

adopter un âne_0002