ENFIN UN SUJET QUI RÉUNIT L'Union Des Imbéciles.

Qui mieux que les femmes peut parler du sujet capital de la campagne électorale : le burquini? C'est d'abord Nadine MORANO qui met les pieds dans l'eau en clamant sérieusement que les femmes qui le portent devraient retourner chez elles... au  BURKINA FASO... La preuve supplémentaires qu'avec le "LES RÉPUBLICAINS" tout est encore possible, à commencer par le pire, mais les canetons préféreront en rire, tandis que les africains prennent cette insulte supplémentaire très au sérieux après les déclarations concernant la race blanche.

La campagne est désormais lancée, en ordre dispersé, et bientôt totalement  délabré. Cela paraît bien parti pour faire de la surenchère dans la  bêtise quotidienne. Il faut reconnaître qu'en la matière, nos politiciens ne manquent pas d'entrain , ni de formation. " La fonction crée l'organe" .

L'U.D.I. ne veut pas être en reste et chaque membre veut ajouter son zeste pour essayer d'exister et de conserver de précieuses indemnités. Aujourd'hui c'est la sénatrice de l'ORNE, Nathalie GOULET qui semble avoir abusé du goulot. Ce matin sur France Inter la poule sénatrice a eu une prise de bec avec une canetone au sujet de fonds saoudiens que la sénatrice séductrice aurait permis d'obtenir pour la rénovation du presbytère de Lonlay-l'Abbaye.

La sénatrice s'est montrée outrée à l'idée que les élus ne devraient accepter que des fonds provenant de grandes démocraties...

Elle souligne que c'est le talent anglophone d'un conseiller municipal qui a permis la levée des fonds, sans condition. Si vous  êtes conseiller municipal et speakez un brin british, allez en Arabie Saoudite en stage de récupération de pognon.

Un jour peut être un caneton comptera les têtes coupées et écrira un livre dont le titre pourrait être "LE BURQUINI ROUGE".

A l'heure ou la France attend une couverture WIFI satisfaisante, c'est la fondation (caritative?) WAFI qui distribue 50 050 euros. Contente d'elle et de sa mission d'information sur le financement et la structuration de l'islam de France.

La butineuse en rajoute qui déclare que si les gens ne veulent pas d'argent de l' Arabie saoudite, il faut qu'ils arrêtent de mettre de l'essence dans leur voiture et renvoient aussi en chine le matériel électronique provenant de ce pays. Encore une qui pense, habituée à sa voiture avec chauffeur que les pompes à essences sont des distributeurs gratuits pour les canetons. La prise d'essence vue par l'empire des sens. Au sénat, on a du pétrole, mais on n'a pas d'idées.

Nul doute aussi que si la sénatrice UDI se rend au palais ,uniquement vêtue de textile made in France, on risque fort de l'y voir en BIKINI. 

QUELQUES NOUVELLES VENUES D'AILLEURS

Le plus intéressant nous vient de quelques images saisies sur la toile. Cette toile qui dérange d'ailleurs plus que le voile, tant l'information échappe à la censure et circule plus vite que le son. C'est du Maroc que nous viennent des photos de panneaux d'accès au complexe aquatique gigantesque OASIRIA, à MARRAKECH.

Une verte et une bleue, comme à PÉRIGUEUX.

OASIRIA

Oasiriaimage

Heureusement qu la France est en état d'urgence et que l'on peut arrêter discrètement des radicaux libres, grâce à l'action de la milice en civil.

Difficile de passer entre les mailles du filet...

Pour finir et compléter l'article d'hier une déclaration du général de FRANCE du temps de nos ancêtres les GAULOIS.

"L'essentiel pour moi, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, c'est ce que veut le pays. J'ai conscience de l'avoir discerné depuis vingt-cinq ans. Je suis résolu, puisque j'en ai encore la force, à continuer de le faire."

Charles de Gaulle, depuiORANGE , le 25 09 1963, alors que le Fournisseur d'Accès Internet n'existait pas encore.

père noël vert

sdfburqini

scaphandrier

BikiniBurquini