15 JUIN 2015 - 15 JUIN 2016 PYRÉNIA UN AN PLUS TARD

Il y a de cela un an, le 15 juin 2015 le syndicat mixte Pyrénia décidait de sortir de la ZAC Pyrénia pour réaliser le projet de ce pôle d'excellence Aéronautique en accord avec le groupement CACG-COGEMIP sous forme de Régie. Cela ne mange pas de grain, mais ne crée pas non plus d'emplois.

Concrètement , un an plus tard, la présidence a été confiée au maire de LANNEMEZAN, Bernard PLANO, homme de confiance, gage aussi d'indépendance "politicienne" locale puisqu'il apporte ses compétences sans soupçon d'ambitions personnelles sur ce territoire. L'arbitre sera neutre dans une compétition difficile qui durera plus que le temps de l'eurofoot. Autour des installations de TARMAC se réalise et se prépare l'aménagement d'une emprise foncière de 189 hectares. La voilure est trop large dans la situation économique actuelle mais c'est dans l'espoir d'aujourd'hui qu'il faut préparer le bonheur souhaitable de demain. QUI PEUT LE PLUS PEUT LE MOINS. Tarbes Lourdes Pyrénées  ou Tarbes Ossun Lourdes ? Est ce là l'essentiel. L'emploi compte plus que le nom de l'employeur. La France à des richesses mais les met si bien en valeur que sur le territoire comme à l'étranger tout le monde clame: "PAUVRE FRANCE"... Cher pays de mon enfance...

Actuellement donc la phase active de la maîtrise foncière de la zone se poursuit. L'enquête publique s'est déroulé sous le contrôle du commissaire enquêteur, Alain TASTET, du géomètre Jean-Marc DEPOND et  l'apport de Michel CASTEX expert du conseil départemental.

Les lois évoluent. Désormais la "prise " de terrains  entraîne  légalement  une obligation de procédure "d'aménagement foncier" (Article 124-4 du code rural et de la pêche maritime), que l'on appelait avant "remembrement."

L'ensemble de la légalité de l'aménagement est du ressort du Tribunal Administratif.  Au cas d'espèce, Pyrénia doit participer financièrement pour compenser  son emprise qui porte sur 189 ha d' Ossun. Par acquisition amiable, Pyrénia a acheté 39 ha, hors de la ZAC, destinés à être rendus aux exploitants. L'aménagement foncier porte sur 1880 ha de trois villages: Azereix (762 ha); Ossun (1054 ha); Ibos (65 ha), sachant qu'il y a 100 exploitants seulement pour 753 propriétaires de 3085 parcelles. (325  ont une seule parcelle et 428 en ont plusieurs). 

Chaque propriétaire a pu émettre ses vœux lors de l'enquête publique.  Il appert que des propriétaires sont vendeurs pour 37 ha et d'autres "ouverts" à toute proposition.

Au stade actuel , chaque parcelle fait l'objet d'un classement  censé fixer  sa valeur "culturale". Le cabinet ECTAUR est en charge de ce classement. Puis viendra la phase où chaque propriétaire sera  invité à prendre position  ferme. Certains déjà ont annoncé être prêts à céder les leurs. D'où l'importance là encore de participer puisque après, il ne sera plus utile de râler. QUI NE DIT MOT CONSENT. Le nombre d'exploitants est minime par rapport aux propriétaires qui donnent déjà leurs terres en fermage. Les conditions sont multiples mais ne sont pas forcément des contraintes mais des intérêts complémentaires: Agriculture, industrie, artisanat et services tout en préservant l'environnement qui est le patrimoine de ceux qui n'ont rien autant que des plus nantis.  La flore et la faune méritent autant de respect que la jungle des hommes et la survie de crapauds accoucheurs mérite autant de respect que le train de vie d'un sénateur. ( Il n'est pas évident de dire lequel est le plus utile) . Il reste à trouver un peu de  matière grise pour satisfaire le plus grand nombre, mais naturellement pas les éternels mécontents qui feront d'excellents cerveaux lents...

À l'heure de la fusion de la CCCO dans une agglomération plus riche en services, PYRÉNIA, de par sa structure pourra disposer de fonds beaucoup plus larges que les seuls impôts des canetons locaux. La structure comptera certainement dans le département et donnera au Canton d'Ossun qui l'abrite  ...   une notoriété certaine. 

Et comme dit mitri, ce sera bien payet pour nos villages goalois et l'honneur de ses pov' gars. 

Le CANeTON d'OSSUN ne dévoile jamais ses sources, mais les remercie et leur serre la palme. 

pyrénia

pobga