C'EST À FORCE DE LE DIRE ... QUE ÇA VA MIEUX, ET SI ÇA CONTINUE ... ÇA IRA MÊME BIEN...

Notre présidente de Nouvelle Région, "PYRÉNÉES LANGUEDOC"  doit en faire la promotion. L'aura du PUY DU FOU a placée haute la barre des intermittents du spectacle. En prenant ses quartiers du côté de SÈTE, gardant les Hautes-Pyrénées comme réserve foncièrement électorale de gauche, c'est à Montpellier qu'il fallait être en cet aqueduc ascensionnel.

LA BANQUE DUPUY DE PARSEVAL finançait la région. Son distributeur de billet du boulevard Victor Hugo était subitement plus fréquenté que tous ses voisins pourtant en nombre  sur ce chemin de consommation. "Le monde attire le monde"a t-on coutume de dire. A tel point que certains politiciens utiliseraient des "figurants" pour remplir les salles de leurs réunions ou "créeraient" le besoin d'acheter leur dernier bouquin , les "invitant" à l'acheter dédicacé. À Montpellier la méthode était différente pour 20 € demandés la stupide machine dotée d'une intelligence artificielle, en donnait 40.

L'effet "CARLOS" a vite fait le tour de la cité et certains sont revenus plusieurs fois. Il en faut peu parfois pour relancer la frénésie de la consommation. La responsable a été identifiée, multirécidiviste patentée: "L'erreur informatique" faisant succomber à la tentation. L'erreur humaine est donc exclue. Dans un premier temps, on aurait pu penser que la solution appropriée eut été d'arrêter la machine tout simplement, ce qui se fait facilement à distance. Mais qu'en aurait il été du spectacle sans déploiement de grands moyens: Blocage de l'accès à la machine par un véhicule (de fonction probablement pour le laisser ainsi en faction) et un vigile pour surveiller le tout, par souci de discrétion.

La banque tentera de débiter les comptes, mais si les canetons se transforment en larrons ils auront beau jeu de dire qu'ils ont bien eu 40 €, comme demandé, alors que le ticket n'en mentionnait que 20 (un bug de l'imprimante probablement). (l'inverse ne plaiderait pas en leur faveur et pourrait être démontré) . La bêtise humaine pourrait triompher de l'intelligence artificielle ? C'est virtuellement impossible sauf à admettre une faille dans le système puisqu'il n'y a pas d'erreur humaine, comme dans le cas plus général de l'affaire KERVIEL.

L'homme a certes ses failles, mais la machine qui le remplace connaît aussi ses défaillances.

Le risque reste minime que la banque déplace son distributeur pour le mettre en haut du Vignemale, ou sur la place du village de Montignac 65.

Pareille chose ne se produirait pas dans notre département. En remontant dans le temps on se souviendra à peine d'un distributeur de banque rurale, couleur colvert et situé en ville, qui avait connu semblable "aventure". Mais s'était un système "ancien" et une inversion des cassettes de billets. Ceux qui demandaient 20, n'avaient que 10 et ceux qui choisissait 10 obtenaient 20. L'inventaire des retraits avait parlé. Hasard encore, de nombreux retraits  de 10 avaient été effectués par des employés même. La direction en était verte, sans pousser jusqu'à organiser une journée "portes ouvertes à tous ses potes". Comme dirait la publicité comparative:" ON NE PATOU .... COMPREND ... DANS LA DISTRIBUTION DES BIFTONS ...QUAND ON FAIT UN FROMAGE DE LA  SOCIÉTÉ."

Laissons les questions de "sent bon " à l'anniversaire du n° 5 de COCO CHANEL et revenons au bon sens qui caractérise les "bons" français.

Valérie PÉCRESSE a pour ambition de faire mieux que LONDRES, quand Londres élit un maire  musulman issu de l'immigration,fils d' ancien chauffeur de bus qui termine à l'étage impérial. Samia Oresemane, avec un humour décapant nous montre un visage de l'Islam totalement différent du "radicalisme" multimodal. MACRON toujours logique affirme que personne ne peut s'approprier Jeanne d'Arc et le lui dira en face demain 8 mai à Orléans, en anglais parfait,  pour la remercier d'avoir renvoyé les britishs à la CITY, laissant les cités pour les français médiocres, que Jean-Paul HUCHON veut quitter pour se faire recaser par Manuel VALLS, à un poste adapté à la République exemplaire voulue par le président: Un poste à 148 000 € pour un jeune débutant dans la catégorie des plus de 70 ans qui déclare qu'hormis Rocard, dans toute sa vie politique, il n'a croisé que "traîtres, médiocres et connards". (Sans se rendre compte qu'il a passé son temps debout devant sa glace quand il n'était  pas au polochon. Hé Ho Huchon, quelle vie tordue, pour finir droit, mais à l' horizontale.)

Même ARCELOR MITTAL va bien, pourtant privée de son sauveur MARTIN le pêcheur. Le Résultat Brut d'Exploitatation.  (EBITDA des anglais catalans) chute moins que prévu. 416 M de dollars de pertes seulement contre une prévision de 919 M. (503 M de dollars de perte en moins, c'est toujours autant de ... presque gagné).

Mardi, isabelle KOCHER remplacera MESTRALLET à la tête d'ENGIE . Ce dernier renonce à percevoir ses 350 000 €  de l'année, tandis que les deux CARLOS pourraient bien être sélectionnés en équipe de France de foot ou faire le tour de France, mais à l'étranger. 

S'il fallait retenir de tout cela un conseil averti de gestion: VENDEZ VITE VOS ACTIONS RENAULT, puisque les dividendes vont aller dans la poche du PDG qui menace d'aller vivre sur la banquise, laissant les ouvriers fabriquer eux mêmes les voitures. Ce sera toujours cela que vous ne perdrez pas quand le titre va s'effondrer. N'investissez pas  forcément  dans la belle mariée d'acier au cas où la robe serait mitée et les canetons harcelés. 

Les Assemblées Générales vont se succéder dans le mois qui arrive. C'est le moment de montrer que les vrais patrons sont les canetons et pas les bouchers du CAC 40.  Ne pas se soumettre à la tentation ne signifie pas s'enfermer dans la soumission.Après avoir agité le spectre de l'argent facile par le petit actionnariat, les grands patrons ne laissent pas le leur dans l' entreprise qu'ils dirigent. Il faut y voir un signe fort du déclin d'un système. Allez donc demander conseil à votre banquier du coin et profitez des taux pour vous faire plaisir. Des millionnaires aussi, il y en a dans tous les cimetières, à côté des indispensables. Et les tombeaux les plus fleuris sont souvent ceux des plus humbles.  

MIEUX

Histoire de france