AU DELÀ DES LIMITES DU CANTON D'OSSUN

La une du petit journal hebdomadaire nous rappelle qu'au delà des frontières souveraines du canton d'Ossun, il y a de la vie aussi, au moins départementale.

Ne cherchez donc pas le compte rendu des réunions des communes du Canton d'Ossun et encore moins ceux de la secrète CCCO. En ce 03 mai, il n'est toujours pas affiché, malgré l'intérêt du contenu, qui dépasse de loin ce qu'il reste du contenant. Mais cantonal rime avec illégal... Nous irons chercher des nouvelles plus lointaines, départementales ou nationales, en sus de quelques locales.

UnepjS18

En attendant que l'omerta locale ne soit objet d'investigations nationales, plus adaptées à la dimension de nos "dirigeants" qui méritent au minimum le Grand Journal et une place dans "Aujourd'hui en Gaule" rebondissons, si l'on peut dire sur Bernadette à la Une . C'était la semaine dernière  au multicommerce DURAND au cœur de Juillan. Une dame, au demeurant charmante et qui ne tiendra pas rigueur que son histoire soit ici contée payait ses achats. Normal ! Mais elle le faisait en comptant patiemment et minutieusement son stock de piecettes, monnaie précieuse pour les petits commerçants qui n'arrondissent pas les prix à xx,99 €.

Le "caneton de service et de passage" ne peut se retenir: "Je vous connais Madame, sans jamais vous avoir vue: Vous êtes Bernadette." 

L'effet de surprise aussitôt passé, la dame se tourne et répond: "Ah non, vous faites erreur, c'est Yvette !" avant de jeter un coup d'œil aux pièces jaunes qu'elle laissait sur le comptoir du buraliste ferrailleur et que tout le monde se mette à rire. C'est tellement bon pour la santé.

L'Assemblée aussi est un lieu d'amusement, mais ce qui gène, c'est que c'est à nos dépens. Tout va mieux pour la FRANCE, nous rabâche t-on, mais les canetons ne le constatent pas. C'est qu'ils ne savent pas calculer une moyenne. S'il faisaient celle du RSA avec la prime symbolique de Carlos  Goshn, il ne pourraient que constater que la moyenne s'améliore et pourraient  manifester pour la loi El HOMRI au cri de " Ah  ça ira, ça ira, ça ira... à coup de 49.3", en limousine et en taxi pendant que leur voiture et son chauffeur se reposent." (Post it:  Penser à faire la vidange)

Heureusement que nous avons à Paris des régionaux de l'épreuve. Il ne s'agit pas cette fois du cannabis de Jean-Michel, mais du travail acharné de celle que vous connaissez tous. 

Segolene Neuville

Capture

C'est la "député" des Pyrénées Orientales qui fait marcher les polyhandicapés et multiplie les réunions avec toutes les organisations., qui comptent plus de membres que de handicapés, mais au fond, il faut y voir un signe de leur bonne santé.

Par expérience on sait qu'un ministre de gauche Gilibert en fauteuil roulant piquait dans la caisse quand d'autres se contentent de rouler en grosse caisse. C'est quand même mieux de ne faire que des promesses dont tout caneton sait qu'elles ne coûtent rien.

Sacré boulot pour l'administration que d'envoyer chaque trimestre un imprimé à chaque handicapé pour qu'il déclare ce que cette dernière lui a elle même versé. Et pour la déclaration annuelle, il n'aura que quatre chiffres à additionner.

Et cela coûte cher puisqu'il faut ensuite tout saisir sur le minitel 4 , et l'imprimer avant de le mettre à la poubelle.

On vit quand même bien avec 600 € par mois. Assez pour contribuer au RDS et à la CSG, en tout  cas, quand au ministère le salaire moyen n' est de quelques 9 000  € par mois: Encore une fois, veuillez faire des moyennes avant de demander plus de moyens, les "assistés". 

VOTE DU BUDGET PRIMITIF DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL.

Et là encore, c'est la solidarité qui coûte cher. Augmentation des dépenses (dites) sociales, malgré les baisses des dotations de l'État.  Le RSA est de la compétence de l'État, mais par un mécanisme curieux, ce dernier verse au Département  l'allocation, qui le reverse à la CAF, qui fait le virement aux allocataires. À l'arrivée, il manque 40%. On se demande bien pourquoi le département ne limite pas son action à sa compétence et laisse l'État faire son travail, avec ses moyens. 

Mais, nous répondra t-on le département a aussi  une mission d'accompagnement et "d'employabilité" des allocataires pour leur retour à un emploi  qui n'existe pas. 

Ce serait alors la "corvéabilité" des fonctionnaires territoriaux qui se substituerait à la "tranquillité" des nationaux  qui coûterait cher ... pour ne pas créer des emplois.

LE FRONT DE GAUCHE COMMUNIQUE: MONTAGNE DES HAUTES-PYRÉNÉES...VOUS ÊTES MAL GÉRÉES. 

Ce n'est pas au front de gauche qu'il faudra confier le problème, qui dans un communiqué "pittoresque" se livre à un comparatif des taux d'imposition dans les communes de l'intercommunalité de la CCHB (Communauté de Communes de la Haute-Bigorre) en tirant pour conclusion que "le hasard n'est pour rien dans le fait que les communes administrées par le président de la CCHB et son bras droit charge du SCOT, se trouvent en queue de peloton." (Ce seraient Chantal COLOMES, maire d'UZER et Bernard IBOS, maire de HAUBAN ?)

Le front de gauche, veut sans doute dire que ces deux là sont de meilleurs gestionnaires et qu'un président et un bras droit réussissent mieux que plusieurs bras gauches. C'est dans un beau tableau que sont présentés les taux des impôts locaux 2014 des 24 communes  et de l'intercommunalité. On peut se demander pourquoi ils nous inondent de chiffres qui ne veulent rien dire puisque les taux s'appliquent sur des bases. Dans le document dont ils ont fait usage pour manipuler les esprits, ils avaient pourtant toutes les données pour nous donner un reflet exact de la réalité: le montant de l'impôt par habitant pour chaque commune et le montant de la dette par habitant ainsi que la capacité de désendettement, c'est à dire le nombre d'années nécessaires au seul remboursement de la dette, sans ne rien faire d'autre.

À VOS CALCULETTES, FRONTISTES DE GAUCHE. QUAND VOUS AUREZ FINI, PUBLIEZ LE TABLEAU ET SURTOUT DEMANDEZ UN DÉBAT PUBLIC. IL Y AURA BIEN DES CANETONS POUR VOUS ENFERMER DANS VOS CONTRADICTIONS. (On vous fera grâce des deux chiffres après la virgule: ils sont trop à droite.)

Vous serez plus utiles à conseillers les canetons sur la façon de se loger en SCI familiale qui met un peu d'eau au moulin et c'est là que les canetons cherchent le grain.  Il y a taux et taux et il y a aussi TOTO = zéro + zéro. ☻

N'hésitez pas à indiquer la commune que vous habitez et votre profession. (C'est pour calculer des pourcentages...)