AJOUT: ALERTE SÉRIEUSE: Une personne se présente à domicile, à pieds. Elle se fait probablement transporter, ne fait pas de "porte à porte" mais cible une maison puis "disparaît". Elle indique être mandatée pour entrer et contrôler la dernière facture de gaz, pour "voir" si vous pouvez avoir un tarif préférentiel.

Elle était à AZEREIX vers 15 h 45, le 14 avril. Si vous la voyez essayez de prendre discrètement une photo avec le portable, ou de repérer un véhicule (Marque, Type, Couleur, N° de plaque et photo si possible.) Si vous avez une vidéo surveillance et l'avez déjà "vue", essayez d'avoir la photo par la vidéo ou  par votre prestataire et transmettez à la GENDARMERIE.

Faites suivre à vos parents, voisins et amis : Ce qui se fait ici doit se faire ailleurs.

Il semble que la méthode soit la même que pour la vague de "cambriolages"  express. Du "One Shot". Attention pour vous et vos voisins. Personne n'est à l'abri.

(La canarderie lui propose aussi un tarif préférentiel: "GAZAGE GRATUIT")

CONSEIL MUNICIPAL D'AZEREIX DU 14 AVRIL 2016

C'est un quinze réduit à douze qui était réuni le 14 avril pour un ordre du jour capital, puisqu'il s'agissait de voter les budgets, les indemnités et  donc les taux des impôts locaux 2016...( Je vous sent impatients ...)

Largement préparée en commissions des finances, la séance ne prêtait pas à grand débat. " Ce que commission décidera, conseil municipal voudra." 

Il semble donc utile de rappeler la composition de la commission: Michel RICAUD, Serge CIEUTAT, Thierry MORAS, Fabien DUCO, Francis BONS. L'absence au Conseil de Serge CIEUTAT, et Fabien DUCO, sera donc sans incidence puisqu'ils avaient donné leur opinion en commission. Restait donc à voter après avoir débattu sur les propositions de la commissions allant de 1% à 5% d'augmentation. Si le maire était plutôt en faveur de +2% c'est par sept voix , donc la majorité, que la taux en finalement adopté.

OUI, mais COMBIEN ... ?  Est ce véritablement important. C'est surtout l'intention qui compte. Si tel n'était pas le cas le bulletin municipal de la semaine passée aurait indiqué le chemin...lui qui le connaît si bien.

C'est donc la commission d'information qui vous communiquera le taux et l'augmentation des bases qui devrait sortir avant l'édition ... de la feuille d'imposition. Et puis  le conseil a également voté pour des dépenses liées au site internet de la commune. De toute façon, les canetons se foutent du montant, pourvu que les impôts augmentent. Et c'est donc la composition de la commission communication et information qu'il est surtout utile de rappeler aussi (La tâche est lourde, puisqu'il faut non seulement  préparer l'information, mais il faut ensuite la communiquer.): Michel RICAUD, Francis BONS, Nicolas FOURCADE, Dominique DUBERTRAND, Christine ALONSO, Michèle MARIN et Marie-Carmen DUPUY, c'est à dire 7 membres, garants de porter la parole de la majorité du conseil municipal, à l'unanimité de 100%.

Pour l'assainissement, vous avez été informés des menus travaux envisagés. L'eau de la station d'épuration et la note à payer, ce n'est pas dur à avaler , en tout cas, ce n'est pas la mer.. à boire. "Ce que conseil municipal voudra, commission d'information dira... "OU PAS."

PROMOTION "PRÉFECTORALE": C'est par une lettre du 15 mars que Madame la Préfète informait Monsieur le maire que la loi ne lui laissait plus le choix: Il devait être rémunéré, enfin ... "indemnisé" au taux maximal. En conséquence le conseil notera qu'il n'y aurait pas d'augmentation, qui serait indécente, et il n'y aura donc pas de changement, sauf l'augmentation de l'indice de référence, l'indemnité du maire restera maximale. En fait en s'augmentant dans les proportions que l'on sait, il n'avait fait qu'anticiper sur la loi. Il aurait dû emporter les départementales. Il demandera sans doute la démission des titulaires.

La loi oblige que le compte rendu du conseil affiché, comprenne en annexe le tableau des indemnités. Entre l'affichage public légal, les communiqués réguliers dans vos boîtes aux lettres, les brèves du site internet, la presse locale, le bulletin municipal, vous ne pourrez pas dire "ON NE SAVAIT PAS."

De toute façon, tout ce sait, n'est ce pas. Il suffit de trier le vrai et le faux et de faire le recyclage. Il n'est donc pas nécessaire de tout écrire. 

Ce n'est quand même pas MACRON qui va envoyer ses troupes faire du porte à porte pour vous amener l'addition. C'est Lemaire qui est chargé de cela par la voie du "tout rémunérique". C'est un peu raide comme dirait Axelle.

Maïtena, pour le Grand journal , Cyrille ELDIN pour le petit  journal télévisé de CANAL +, et Le Petit Journal des Hautes-Pyrénées, version papier, demandant des correspondants, c'est un caneton ordinaire qui s'exercera aux interviews après que le Maire ait levé la séance semble t-il, sur les mots traditionnels "Si personne n'a rien à dire, c'est terminé et on va boire un coup"  ( C'est quand même compliqué la langue d'oc, presque autant que le gascon.) Pas de gobelet réutilisable pour les "invités" non plus. L'argent des contribuables, c'est la "réserve communale des élus". Et l'eau est chère, même si loi prévoit qu'on doit donner un verre d'eau gratuitement, seul le service étant facturable, mais ouvrir une "régie" pour un verre d'eau ce serait le faire aussi pour une photocopie et le photo copillage.... c'est la porte ouverte à tous les robinets quand la manne de la CCCO tombe à flot."( Ce n'est que ce soir, mais à AZEREIX, on le sait déjà...) 

CAN-CAN DU SOIR: 

"Madame la Conseillère: si j'ai bien bien "enregistré" il est prévu d'acheter un ou deux diables pour porter les chaises dans le foyer communal, lorsque le toit sera refait. Est que cela signifie que l'on va enlever des diables de quelques chaises ?"

Un sourire en réponse et un petit mot " chacun est libre de ses interprétations... "

Pour la suite ... cela ne vous regarde pas... Autant vous dire que Mathilde était l'épouse fidèle et généreuse du roi de Prusse, Henri dit l'Oiseleur. Reine d'Allemagne, elle vécut humblement, généreuse avec les pauvres, les vieillards, les asiles et monastères. Elle termina dans la prière sa vie dans en 968 dans celui de Quedimbourg.

Quel rapport avec le conseil ? Aucun. Sauf qu'il était question de taux et d'impôts locaux alors qu'il faut aussi penser à déclarer les revenus et que dans la chanson: "Mathilde est revenue". Un point c'est "taux". 

LES TÉMOINS DE GÉOVIA SONT À JUILLAN.

L' histoire est trop belle pour ne pas être narrée, et concerne une départementale, la D936 encore, mais dans sa traversée de Juillan cette fois.

D'interminables travaux avaient déjà rendu la traversée de Juillan difficile, ainsi que l'accès au commerces, particulièrement la boulangerie renard et le tabac presse DURAND. La rue Saint Pierre n'était pas en reste et il n'était pas question  (nous l'avions constaté)  de la traverser sur les chapeaux de roues. Fermé pour maladie, le tabac presse ré-ouvrait enfin, mais dès ce matin , les travaux aussi. La route fraîchement fermée est à nouveau une tranchée. 

Mais tot est prévu dès la sortie de virage: Circulation alternée, Panneau de travaux, Limitation ZONE 30, présence de l'échine d'un âne qu'il est interdit de doubler présence de feus tricolore bien à l'abri derrière la bouche incendie... On peut tenter une approche... EN MARCHE... 

DSCN2222

Sur la photo suivante, le feu tricolore est plus près. C'est le moment d'accélérer  et de passer à 50, (pour s'arrêter plus vite sans doute) de peur de retrouver sa bagnole au vide grenier, vu que " ya de moins en moins de blé", sauf à gagner au loto. Si le lieu de fabrique à pognon, impôt volontaire, est bien caché, l'endroit où le déposer est bien "enseigné", mais difficile d'accès.

Dire que bientôt il faudra ajouter: Cannabis, Kalachnikof et timbres fiscaux... Tu peux pas tout lire si tu roules pas lentement, et si en plus on ajoute un panneau "traversée d'ânes" un autre "passage protégé" et un dernier pour la route "attention, un piéton peut en cacher un autre", c'est pas demain la veille qu'on prend le train. (annulé d'ailleurs pour cause de grève).

DSCN2225

DSCN2228

DSCN2237

On ajoutera juste que le gentil monsieur pris entre deux feux, face à la rue saint Pierre demandait juste un peu d'aide  pour pouvoir sortir entier (si possible) de CHEZ LUI. Il ne pensait pas se faire "enguirlander" par une personne de GÉOVIA, qui "klaxonne" quand elle veut, oubliant que c'est interdit en ville, sauf danger immédiat.

La génération 68 qui est au pouvoir voulait "interdire d' interdire", et ne s'est pas interdit de ruiner le Pays et de tout contrôler. Avant de partir, elle veut "tout légaliser" et mettre les jeunes dans  la rue, creusant déjà les tranchées.