C'EST TELLEMENT PHÉNOMÉNAL QUE ÇA MÉRITERAIT D'ÊTRE DANS LE JOURNAL... (12 04 2016, 43 mars)

Pas celui de Claire CHAZAL, mais  dans Le Petit Journal des Hautes Pyrénées, hebdomadaire qui avance lentement et sûrement sur le chemin des vérités et de l'information loyale. La Une de celui à paraître demain en est un aperçu.

Il est des moments plus intenses qui méritent une attention nationale et les canetons valent bien que MAÏTENA, Yann BARTHÈS et le Caneton en chef, Cyrille ELDIN, leur fassent une place dans le Grand Journal où le Petit, sur canal + 

Il est indéniable que la bonne presse doit avoir du caractère et faire bonne impression.

PJUNE130416

À L'HEURE OÙ L'ON DÉNONCE TOUJOURS  PLUS L'OLIGARCHIE ET LE NÉPOTISME, JAMAIS CES PRATIQUES N'ONT ÉTÉ AUSSI RÉPANDUES AVEC LA DÉMAGOGIE QUI LES ACCOMPAGNE.

On comprend mieux pourquoi  les décisions administratives sont le plus souvent sous couvert d'anonymat. Le classique :  "Le Directeur de Service;  P/O et le gribouillis illisible qui l'accompagne" C'est sûr que si l'on creuse un peu les organigrammes des services dits "publics" il est difficile de mettre un nom en face d'une "fonction". Nous avons une administration des plus riches du monde, mais des plus secrètes aussi. Pourtant les lois sont aussi nombreuses  que claires en la matière, mais  la voie du tout numérique laisse un boulevard aux marchands de pâte à papier. Plus on avance sur cette route, plus il y a de personnes à qui il manque toujours un papier pour compléter votre dossier. Il suffit de se rendre sur les sites de sa Commune jusqu'à ceux des ministères pour surtout ne pas suivre leur modèle. Si les comptes publics, non consultables d'ailleurs, alors que chaque caneton en est co-titulaire, sont aussi en ordre, il y a de quoi s'inquiéter. Les seuls logiciels publics qui fonctionnent sont ceux qui  servent aux déclarations et surtout aux paiements.

Cela peut se décliner certainement au niveau local, mais on ne peut pas signer "fils de...". Cela n'aurait aucun mérite capital, ni intérêt.

Rien ne vaut l'oralité, et ce n'est la CCCO qui montrera le contraire: En quelques mots seulement, et un quasi monologue de son président, la solidarité a encore frappé à 100%. Les maires de Louey et de Juillan ayant été "désobéissants" les 5 088 canetons de ces deux communes sont despotiquement privés de délégués au conseil communautaire: la démocratie intercommunale est ainsi composée depuis le 4 avril: 

• Président: Michel RICAUD ,  AZEREIX, 994 habitants.

• Premier Vice-Président, son second, Marc BÉGORRE, LAMARQUE-PONTACQ, 817 habitants.

• Deuxième Vice-Président, donc troisième: Francis BORDENAVE , OSSUN, 2 383 habitants.

• En quatrième position, le troisième Vice-Président, Alain LUQUET,  LANNE, 585 habitants.

• Et en cinquième, l'ancienne septième, sixième Vice-Présidente, Ginette CURBET, GARDÈRES, 423 habitants.

5. 202 "représentés" potentiellement sur 13 081 canetons, alors que les deux exclus ne représentent que 5.088, soit une différence de 114. (On se croirait aux départementales de 2015 où l'écart était de 105.  Cet écart de neuf pose la question de savoir si le caneton est aussi sorti d'un œuf. 

C'est la gent féminine qui est grande gagnante puisque de 1 femme sur  7 membres, soit 14,28 % on passe à 1 femme mais sur cinq membres, soit 20%. Un petit pas pour le bureau, mais un pas de géant pour l'intercommunalité. (6%).

Le suspense est entier: Y aura t-il remaniement  jeudi 14 avril à 18 h dans les locaux de la CCCO au premier étage, d' où l'on prend de haut les canetons? Seule certitude, le Petit Journal n'aura pas de visa refusé puisque la loi française est précise sur les procédures des réunions publiques. Et surtout celle là, la dernière du vote des taux d'imposition avant la fusion.

Il y aura presque matière à parodier l'émission "surprises sur prises". Les habitants des communes des radiés, et les canetons "solidaires" sont priés d'envoyer un mail à la CCCO  avec pour objet: "absence excusée". Demandez un accusé de réception. il vous sera répondu dans les plus brefs délais par son dévoué DGS.

Vous pouvez cliquer sur l'adresse où faire un "copié-collé" (La CCCO maîtrise bien la technique) . En "objet", indiquez:" absent excusé ", (si vous ne pouvez pas vous libérer une heure où même moins) avant 18h30 jeudi 14 avril, pour une "marche sur place", téléport 1 face à Daher sur la route de l'aéroport. 

communaute.canton.ossun@wanadoo.fr

canton-ossun@orange.fr   Si vous voulez répondre au caneton 

Vous pouvez aussi  simplement participer à un sondage en cliquant sur votre préférence :

• FAVORABLE À LA MÉTHODE  CCCO :      cliquez sur    OUI 

• CONTRE LA MÉTHODE D'EXCLUSION:     cliquez sur  NON 

IL S'AGIT DE NOS IMPÔTS et DE NOS EMPLOIS et UN PETIT CLIC VAUT MIEUX QU'UNE GRANDE CLAQUE. 

Il reste jusqu'au 15 avril 18H30 pour se mobiliser pour l'intercommunalité et le respect des élus et électeurs de Juillan et de Louey et des autres communes aussi d'ailleurs.

panneauAzereix