DES VICES ET DES TOURS DE VIS À LA PELLE...

En date du 31 mars l'annonce était faite de la date "exceptionnelle" de la réunion de la CCCO le lundi 04 avril  au lieu du premier jeudi du mois (puis du trimestre). 

Mais une convocation n'est pas seulement pour un jour, et est aussi à une heure. Ce n'est pas l'imagination qui manquait pour empêcher la tenue "publique" des réunions: Salle trop petite , salle inadaptée en terme de sécurité, impossibilité de recevoir une ou quelques personnes au motif que tout le canton pourrait vouloir venir en même temps, réunion réduite "au bureau" donc non publique, tout aura été tenté par quelques " élites du canton" pour faire entre eux  la cuisine des canetons et les prendre pour des cons. 

Sauf que la Préfecture rappela les règles et que les portes se sont ouvertes sans avoir affaire à un plaisantin qui prétendait mettre des i avec des poings. Un CON avec un "I", ça fait COIN et une paire de cons ça doit faire COIN-COIN. Les malins devaient trouver un autre moyen pour faire leur cuisine sans témoin. Le "génie" est sorti de la boîte, comme le petit oiseau montre son bec en sortant de l'appareil du photomateur en chef. Toujours hésitant quand à la date du changement d'heure et ne sachant jamais quand on avance et quand on recule, il trouva la parade comme un paon qui fait la roue: Faire dans la demie mesure est une spécialité et  dans un effort maximum, en une seconde, il inventa la demie heure. Il fallait y penser: convoquer les membres pour 18 heures et sur l'avis public, annoncer 18h30. Quelques gouttes d'eau sur la feuille et les canetons n'y verraient que du feu.

Convoc ccco0404

Et c'est ainsi qu'avant 18 h30, si tous les véhicules des membres "présents" étaient déjà sur le parking, la porte de la CCCO était close et le DGS indiqua que l'accès ne serait "autorisé" que lorsque une première "réunion privée" serait terminée.

Mais comme on dit dans le pays: "À CON, CON ET DEMI" et le caneton entra par un coin. Que la vue était belle, que le son était bon. Quelle belle leçon de vie". La réunion était commencée depuis...18 heures. Il faut voir les choses en grand quitte à les faire en deux moitiés et prendre la loupe pour ne pas louper l'heure.

Moitié1

moitié2

Voici comment  s'y prend le président de la CCCOssun et ses "subordonnés" sous peine de sanction , comme les habitants de JUILLAN et de LOUEY en ont fait les frais par la sanction prononcée par un petit maire, petit président qui prive ces deux grosses communes de leur légitime représentation en enlevant les délégations de leur maires quand il va falloir songer au partage des "avoirs" de la CCCOssun. 

Alors ATTENTION, au lieu de menacer de démissionner, que ceux qui le veulent le fassent, mais ne "démissionnent" pas les autres. Quelques "coins-coins" suffiraient sans doute à inviter tous les canetons de JUILLAN , de LOUEY et de toutes les communes qui en ont assez des dictatures à venir en nombre à la réunion de la CCCO, le jeudi 14 avril au téléport 1, face à DAHER, dès 18 h pour ne pas risquer d'être en retard, manifester en masse mais dans le plus grand calme. Passer les nuits dehors ne fera pas grand chose hélas. C'est à l'endroit et à l'heure où se prennent les décisions qu'il faut être présents et se faire une opinion. D'ici là les conseils municipaux auront votés les budgets, les taux d'imposition et les indemnités de fonctions. (Azereix le fera le 13 avril à 21 h)

LE JEUDI 14 AVRIL CE SERA À LA CCCO DE FAIRE DE MÊME ET DE DÉCIDER DE PLUMER LES CANETONS, AVANT LA FUSION.

Appliquons la méthode que quelques élus ont utilisée pour faire pression sur la commission de l'intercommunalité le 26 février, y ajoutant l'impolitesse et les mensonges pour conserver des "privilèges" que les canetons n'ont plus les moyens de leur "offrir". À leur tour de se serrer la vis et arrêter vices et sévices.  

La municipalité d'AZEREIX était en janvier, pressée de communiquer. L'urgence n'est plus de mise en avril. Pourquoi ne pas avoir attendu une seule semaine de plus pour donner dans le bulletin municipal les résultats des votes des impôts d'Azereix et de la CCCO qui seront votés les 13 et 14 avril. Cela aurait permis aux canetons non pas d'avoir un condensé d'un passé triste, mais de prévoir dans leur budget un futur plus compliqué et les impôts locaux qu'ils auront à payer fin 2016. Dans le même temps il aurait pu nous informer de la modification des listes et plans des servitudes du PLU, affiché le 08 avril en date du 09.

Deux accessoires lui font décidément cruellement défaut,une pendule avec dateur pour son agenda cumulateur et un pendule de voyeur pour prévoir sa gouvernance. Les canetons sont à bout et en ont marre de compromettre l'avenir pour les intérêts de marabouts.