LE PETIT JOURNAL DE DEMAIN 30 03 2016, COMPTE TENU DE SA DATE DE "BOUCLAGE" VOUS PARLERA DE TÔLE (ENCORE) À DÉFAUT DE T.OL. ET DE LA RÉDUCTION À NEUF DES INTERCOMMUNALITÉS DÉPARTEMENTALES.

C'est un accident  hélas prévisible qui c'est produit à l'endroit même où il avait été "annoncé" à l'intersection de ce chemin de Bénaquez , d'AZEREIX dont la configuration n'est pas plus adaptée à l'importance du trafic que la route de Trie ou de Louey à celui des Airbus. Un des conducteurs, annoncé comme gravement blessé , serait aux dernières nouvelles moins "touché" que ce qui était redouté. Bon rétablissement aux deux blessés. Et espérons que l'autre côté du même chemin ne connaisse pas le même sort. Mais...

Côte S.D.C.I. et la grande agglomération de T.O.L. la CDCI avait largement approuvé le projet, après les votes concernant les amendements.

L'approbation par Madame la Préfète en date du 21 mars 2016 fera l'objet des arrêtés préfectoraux de projet de périmètre début avril et les collectivités  auront à se prononcer dans un délai de 75 jours sur ces propositions votées par la commission, à compter de leur réception. (Conformément au calendrier annoncé et respecté), donc aux alentours du 18 juin (La Préfecture est sur la place Charles de GAULLE et les réunions ont eu lieu dans la salle du même nom).

PJ-UNE30032016

BLOGUONS UN COUP ... À L'AMITIÉ, L'AMOUR, LA JOIE...

C'EST AVEC BEAUCOUP DE TRISTESSE QUE LE PEUPLE BELGE FAIT FACE À SON TOUR À LA BARBARIE , MAIS SANS POUR AUTANT SE LIVRER  AU SPECTACLE DÉSOLANT DES POLITI"CIENS" FRANÇAIS QUI FONT DE LA SURENCHÈRE À LA RÉCUPÉRATION MÉDIATIQUE.

Bravant les interdits, les communautés réunies défient les terroristes et le constat est fait que le ver s'il est au delà des frontières est à l'évidence aussi à l'intérieur du fruit. Les terroristes ne viennent pas d'autres pays. Certes ils peuvent s'y rendre pour de funestes raisons, mais après le tourisme sexuel, de la drogue, de la pédophilie, de l'argent blanchi, il faut maintenant faire avec  le tourisme terroriste.

Les  dirigeants se rencontrent, se congratulent, s'invitent , font table commune, se décorent , se prélassent dans la luxure et le vice et envoient au peuple l'addition qui concerne déjà les générations futures. Il ne reste aux braves qu'à rédiger le chèque de règlement à l'encre de leur sang. Au fond tout le monde est bien conscient de la caricature  de nos dictatures, mais d'aucuns s'organisent pour que l'oligarchie perdure, adaptant les règles aux événements pour préserver les castes qui les réunissent alors qu'ils donnent l'impression de la division.

Après avoir pendant des décennies prétexté de combattre le front national, ils s'en servent maintenant d'outil "électoraliste". Le principe est désormais simple: Le front national sert de défouloir pour le premier tour des élections. Il faut ensuite se faire élire  par la mobilisation du plus grand parti de France: les abstentionnistes. Mais peut importe au fond leur nombre. Le mode de scrutin est tel que trois électeurs qui s'exprimeraient suffiraient à faire une majorité, au bénéfice de l'age en cas d'égalité.

Ce qu'il faut éviter , ce sont les candidatures dites "fantaisistes". Mais sur quelle base peut on affirmer qu'elles le seraient plus que ceux qui en place, en faisant les clowns prennent pour des cons tous les canetons. Donald TRUMP, en Amérique est aux portes du pouvoir.

Si l'on écoute la droite "traditionnelle" qui se divise pour des primaires supposées "choisir" la personne qui conduira un programme établi en commun, cela pue la soif de pouvoir et d'ambition personnelle face à une communauté d'intérêt qui est celle des électeurs et pas celle des élus.

Le FN sait que son programme "présidentiel" n'est pas applicable, avec un retour à une monnaie disparue tandis que la dette demeure, facturable en euros. Fermer les frontières est une utopie car la fermer aux personnes "entrantes" et passer ses vacances et placer son argenterie dans des paradis et vouloir exporter mais ne rien importer n'est pas davantage crédible. Jean-Marie LE PEN avait lui même admis que se retrouver au second tour n'était pas franchement un cadeau. Ce n'est sans doute pas pour rien que la sagrada familia met à jour ses divisions internes. Bien sur certaines idées sont bonnes comme dans tous les "partis", mais c'est un programme global qui doit être réalisable, par des gens de tous horizons s'ils sont de bonnes intentions.

Les dictateurs sont de grands hommes qui réunissent tous ceux qui sont de leur avis (et éliminent les autres). C'est le seul système où tous les électeurs sont du même avis.

Mais ce n'est ancré dans la mentalité de ces fainéants de français. Il faut donc adapter les règles. C'est ce que le parti en place s'apprête à faire pour les présidentielles. Qu'importe le "produit". éliminer la concurrence est la garantie d'emporter le marché.

Alors  à l'heure où, par manque de moyens, beaucoup de personnes se mettent au bricolage, les politiciens font de même: Seront présentables ceux qui auront le parrainage de "supers électeurs" qui devront maintenant envoyer leur formulaire au conseil constitutionnel par voie postale. Le candidat sera le dernier informé et si la poste se met en grève au bon moment BESANCENOT sera Président.

Le tout numérique c'est bon pour les déclarations des papys et mamies du fin fond de nos campagnes dont bien des zones ne sont même pas desservies en adsl, alors le "tout fibré", ce n'est pas pour demain, pas plus à Tarbes qu'à Gavarnie.

Mais alors ces  "supers électeurs" doivent avoir l'obligation de voter (qu'ils demandent aux autres) et le sens de leur vote doit être rendu public. Cela éviterait bien des duperies et des candidatures de "circonstance".

Également au programme , la suppression de l'égalité stricte du temps d'antenne. Et pourquoi pas réserver les candidatures aux seules personnes en mesure de se payer une chaîne privée.

Enfin , pour occuper les bénévoles des petites communes qui passent leurs dimanches à garder les urnes pour ceux qui se remplissent la bourse, les bureaux de vote seraient ouverts jusqu'à 19 h. La peur que les résultats de Barry soit connus à Paris avant la clôture du scrutin et influence le vote. Il faudra songer à rémunérer les "sacrifiés" ou faire tenir les bureaux par l'administration. Mieux encore, les "parrains" des candidats pourront utilement le faire eux mêmes, puisque quand on aime... on ne compte pas. Et si la France ne survit que par les Franciliens et les grandes villes à eux de voter avant 18 H. Tous égaux: fermeture à 18 h. Les abstentionnistes sont surtout en ville, et tapent du monde rural.

Sous prétexte de candidatures "fantaisistes" de quel droit empêcherait-on des candidatures. C'est aux électeurs de dire qui ils jugent "capable" de représenter leur pays. Où alors que l'on demande aux candidats de présenter un "quota" de signatures d'électeurs inscrits. Un sondage, mais plus réel. Le seul qui compte étant celui qui sort des urnes.

Et si seuls les candidats de "partis" peuvent se présenter, qu'ils prouvent le nombre de leurs adhérents et pas des signatures sincères ou achetées. EINSTEIN était un génie, allemand, suisse puis américain, mais recalé au bac. Il n'aurait jamais été "présentable", alors merci de "relativiser".   

CE NE SONT PLUS DES PRÉSIDENTIELLES, C'EST UN CONCOURS DE FANTAISISTES. L'EUROVISION DES POLITIQUES ET DES MAGICIENS QUI DE LEUR CHAPEAU VONT NOUS SORTIR UN OISEAU DE LUMIÈRE, ET TOUT MANGER LE CHOCOLAT.

Et puisque les élections deviennent un concours de blagues tranquilles, blaguons un peu comme nous le faisons sur les belges,  qui nous le rendent d'ailleurs très bien. Mais en période d' État d'urgence où il est urgent d'avoir un État. Ne sortons pas des frontières et consommons les blagues françaises et locales, "du producteur au consommateur." On doit maintenant dire: des "blogues"

DES CIRCUITS COURTS AUX COURTS CIRCUITS IL EST UNE BARRIÈRE QUE LES CANETONS NE FRANCHIRONT PAS.

C'est celle de la blague désuète et obsolète que vous connaissez déjà: "NICOLAS, pas de bras, pas de chocolat, remise ton habit de lumière, casse toi de là et passe à l'ombre."  Et pas d'A LYBIE .

PLUS LOCALEMENT C'EST UN CANETON BELGE, EN PLEINE MIGRATION, QUI EST TOMBÉ SUR UNE INFO CONCERNANT Mme LA PRÉFÈTE DES HAUTES PYRÉNÉES.

Elle date un peu, puisqu'elle concerne sa nomination annoncée le 31 Juillet 2014. Le caneton belge a un instant cru que l'ancien roi des belges avait disparu. Jugez en par vous même, et mettez ça au clair, avant de transmettre aux canetons bédouins qui bossent comme des chameaux pour nous acheter du sable ...une fois.

baudoin

MAIS COMME DIRAIT LE PROPHÈTE, QU'IL NE FAUT PAS REPRÉSENTER: "TOUT EST PARDONNÉ"

En espérant qu'il n'y aura pas  un Michel LUQUET pour s'indigner.

Depuis le 17 avril 2014  le président de la CCCO avait hâte de faire connaître son Nom, et depuis...(comme chantait JULIO): Ché n'é pas changé...les canetons ont dit NON.

Les canetons remercient Alain PROVISTE pour la bonne tenue de sa médiathèque et demande au prophète de présenter des excuses au roi BAUDOUIN.

alainRICAUD