EN CE VENDREDI SAINT 2016, LE PÉCHÉ, N'EST PEUT ÊTRE PAS PLUS RÉPANDU QU'AVANT, MAIS NOTRE TERRE N'EST QU'UNE GOUTTE D'EAU AU SEIN DE L'UNIVERS, ET L'INFORMATION CIRCULE À LA VITESSE DE LA LUMIÈRE, PAR LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Ce monde que les dirigeants nous  disent vouloir toujours meilleur, perd chaque jour toutes ses valeurs, sauf celle d'une satisfaction matérielle boulimique et sans partage. 

Quand le Christ portait sa croix et sa couronne d'épines, certains n'ont retenu comme leçon que l' ambition de porter une couronne de lauriers, n'hésitant pas à crucifier leur semblables  sous prétexte qu'ils seraient misérables alors que puissance et gloire ne sont pour eux qu'affaire de compte en banque.

Certains n'ont pas de choix et suivent le chemin en se disant que c'est leur destin, résolus et soumis devant ceux qui sont riches et puissants mais également barbares.

Et pourtant au bout d'un chemin qui au final ne sera rien face au temps éternel, c'est alors que les lauriers seront fanés et qu'ils seront en charge de porter, à leur tour et pour toujours, les croix qu'ils auront fait porter aux autres, pendant une vie entière, mais qui ne sera qu'une fraction de milliseconde face à l'éternité.

Chacun sa croix, chacun son chemin, que le malin montre du doigt en faisant croire qu'il s'appelle "destin" et que c'est la seule voie ... Le chemin de la vie est parsemé de croisements  qui sont maintenant des rond-points.

Alors chacun son choix de chemin, mais le temps est le même pour tous. Chacun sa croix que certains font porter aux autres, mais chacun rendra compte et vivra SA PASSION.

VENDREDI SAINT