DANS DIX  JOURS AU PLUS TARD, LA DÉCISION DE FUSION DE LA CCCO SERA PRISE PAR LA PRÉFÈTE, Anne Gaëlle BAUDOIN-CLERC CONFORME AUX VOTES DE LA CDCI.

Cette première étape s'est déroulée de manière parfaitement légale par le vote des 42 membres de la commission qui a  rempli sa fonction en son âme et conscience prenant les responsabilités qui étaient de sa fonction. Le factuel est là  et le reste n'est pour l'heure que commentaires et effets d'annonces  suivis de peu de faits. Rien d'autre ne serait juridiquement recevable par le juge administratif.

Pour autant la procédure n'est pas terminée et les conseils municipaux vont maintenant avoir à se prononcer, étant précisé que les délibérations devront faire l'objet d'un vote détaillé précisant les présents, les exprimés, les blancs, les nuls les pour, les contre et les éventuelles abstentions.  A ce titre les réunions étant publiques chacun pourra se déplacer aux réunions et constater la bonne marche de notre démocratie. Le résultat ne pourra pas être : REJET DU PROJET A 100% (en ne tenant compte que des exprimés.  Le président, également maire d'Azereix,  s'il n'a pas menti Le temps ne presse pas puisque les conseils disposeront de 75 jours pour se prononcer à compter de la réception de la lettre recommandée de madame la préfète, c'est à dire jusqu'à  la mi-juin. Largement le temps pour chacun de se poser les bonnes questions occultées par certains.

Il faut aussi savoir que les conseils communaux et intercommunaux devront se réunir avant pour le DOB (débat d'orientation budgétaire) pour la CCCO et pour les communes de plus de 3500 habitants (Ossun et Juillan) . Ces réunions vont être tenues très prochainement puisqu'elles doivent l'être deux mois avant le vote des budgets  sous peine d'illégalité et d'annulation des budgets  par le juge administratif. 

Ce document est d'autant plus intéressant que depuis la loi NOTRe du 7 août 2015, le président de l'assemblée doit présenter un rapport des orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés mais  surtout la structure et la gestion de la dette. L'occasion de savoir les financements faits  à crédit mais aussi l'évolution prévisible des impôts et le potentiel de développement futur. 

Donc le calendrier est plus important que celui d'enlèvement des ordures ménagères. Le vote des budgets primitifs locaux  est désormais fixé au 15 avril. Ce qui revient à dire que les DOB ont du avoir eu lieu avant le 15 février 2016. 

Pour  la CCCO et les 17 communes du canton les conseils doivent donc se réunir avant le 15 avril 2016 c'est à dire que les convocations sont imminentes, compte tenu des délais de publicité comptés en "jours francs".

Le jeudi 7 avril  pour la CCCO correspondrait au premier jeudi du mois et pour la commune d'Azereix au moins le vendredi 8 ou le vendredi  15, date limite pourraient très bien convenir.

Cela fait quand même beaucoup de travail par rapport aux réunions trimestrielles d'une heure 30.

La CCCO a été réunie on l'a vu, le 03 mars et le compte rendu public n'est toujours pas  affiché ce 22 mars. C'est ce qui se nomme à l'unanimité un "retard de légalité".

Le conseil municipal d'AZEREIX s'est réuni pour sa part le 29 février 2016 pour ne pas perdre ce jour supplémentaire. Douze points à l'ordre du jour, soit un de plus <que le nombre de participants puisqu'il y avait quatre absents: Christian FOURCADE, Boris LAURINE, Marie-Noëlle LOUBIOU, et  Michèle MARIN, qui avait donné procuration, non au maire cette fois, mais à son premier adjoint, Françis BONS. Il y avait donc 11 présents 1 représenté(e) et 3 absents.

A l'ordre du jour figuraient notamment:

Les comptes administratifs (communal, assainissement et CCAS)

Les comptes de gestion des trois mêmes comptes et l'affectation des résultats.

L'affectation des résultats.

Heureusement que Madame la Préfète ignore les lois comme l'a fait remarquer Alain LUQUET le maire sans étiquette PRG de LANNE. 

Lors des votes des comptes de gestion et des comptes administratifs, le maire  peut participer à la discussion, mais ne peut voter, doit se retirer au moment du vote et le conseil municipal doit désigner un autre président de séance. Par ailleurs un conseiller empêché ou absent ne peut donc pas donner procuration au maire, mais peut la donner à un adjoint ou autre présent. 

Au moment du vote la majorité  (quorum) est égale à la moitié des membres en exercice soit 8 pour AZEREIX. Pour les présents seuls comptent les présents "physiquement" et donc pour le vote des comptes ne sont pas comptabilisés au titre des présents, les conseillers représentés (procurations) ou qui ne peuvent légalement prendre part au vote (intérêt personnel ou retrait du maire pour le vote du compte administratif. 

Le contrôle de légalité vérifiera  et au cas de l'espèce s'il s'avérait que les comptes ont été approuvés par plus de 10 personnes légalement présentes sur les quinze en exercice la délibération serait donc nulle , voire illégale si le maire ne la retirait pas. Mais ce n'est pas au bout de sept mandats dans la transparence et la légalité que l'on apprend cela .

De toute façon la loi LUQUET  précisera sans doute que la voie locale référendaire peut notifier l'exercice illégal de la profession de préfet quand on n'est que préfète et que de toute façon la lecture du caneton est prohibée.

Depuis la guerre de Troie, la règle de trois permet de calculer combien il faut de canetons pour faire le poids d'un canard gras.

RECENSÉS: LES COMPTES NE SONT PAS MEILLEURS QUE LES COMPTES ADMINISTRATIFS ET DE GESTION.

En 2014, l'afflux de population avait permis de franchir le cap des mille habitants pour passer à 1019 et permettre un scrutin de liste et la seule en lice, unique, inique et lisse l'avait emporté sur un score à faire pâlir un Jacques CHIRAC  100% contre 82 % seulement . Rebelote  pour la présidence de la Communauté de Communes 100% .  Au champion du casse bretelle la route départementale est grande ouverte et 136, 43% d'augmentation d'indemnités en contre partie de la création de 33% des emplois du département. 

2015 s'annonce belle et 2016 plus encore, mais la grippe aviaire frappe et l'homme de demain qui était déjà celui de plus de trois décennies, sauve de justesse la place du président PRG du département, ami de plus de vingt ans.

Naturellement les virus augmentent la mortalité et le recensement indique 933 habitants. Ce chiffre provisoire et intermédiaire ne remet pas en cause le scrutin de liste puisque les investissements commencent à rapporter gros et les placements judicieux permettrons comme à Lourdes de diminuer les impôts lors de la prochaine réunion et la vote des taux qui peuvent baisser puisque les bases ont augmenté avec tous les nouveaux logements et que les héritiers paient ceux des personnes décédées. Un logement c'est déjà 3 à 4 habitants de plus ... et c'est pas fini. Il vaut  regarder le côté positif et le fait que le cap des 1000 habitants a permis l'augmentation de nombreuses dotations., quand tout le monde se plaint de leur baisse . Ce n'est que question de bonne gestion d'équipe et d'information. Vous pouvez relire la profession de foi de la liste des élections municipales de 2014.

Le dernier comptage sur les accès des routes départementales est formel: Il rentre plus d'habitant au village qu'il n'en sort. À la CCCO, le loup était bien sorti du bois , alors qu'il n'y a que des pelouses, alors dans les bois communaux on doit bien trouver 1019 - 933 = 86 stères d'habitants. Et il faut compter avec les lots mis en vente au quartier St Roch, quartier où la tradition voulait que Monsieur le curé une fois l'an , de la chapelle, bénisse les troupeaux de bétail. La transhumance attire beaucoup de monde dans nos vallées , comme cette cérémonie réunissait tous le village et tous les animaux.

SÉCURITÉ  - VANDALISME:

Le gendarme AUGE (rencontré par les élus, il y a quelques mois) va leur présenter plusieurs propositions visant à prévenir les actes de vol et de vandalisme auxquels nous sommes confrontés.

Il est demandé d'aborder avec lui les stationnements gênants que nous pouvons rencontrer à certains endroits du village.

Une réunion publique est aussi envisagée avec M. AUGE pour présenter aux habitants du village les précautions à prendre contre les cambriolages.

C'EST PAS SOURCIER...

L'association Village Accueillant a fait une proposition pour l'habillage de la source et de l'espace derrière le tennis. Il leur est demandé un devis plus détaillé.

(Mais plus détaillé encore que celui qu'on n'a jamais vu ? "La fontaine voilée près du tennis grillagé", en voilà une fable  que l'on pourra raconter à nos ancêtres. Retrouver la fontaine comme elle aurait pu être s'il y avaient pensé au lieu de s'en servir pour alimenter le lavoir en eau qui engorge maintenant la station d'épuration., eux qui disaient : "Fontaine, je ne boirai pas deux tonneaux... mais trois, si.)