NOS RÉGIONS AURONT UN NOM, ET CE N'EST PAS UNE PAROLE DE GASGON. ET COMME LE CHANTAIT FERNANDEL ... OCCITANIE AUSSI...

Le nombre de régions pour ceux qui s'y intéressent  (13% des canetons environ) est passé à treize. C'est vrai qu'en cette période où le quinze de France se portait au plus mal, de Marseille à Paris les canetons  cancanaient: "ON S'EN FOOT". Cela ne change rien sinon qu'il y a encore plus d'élus et d'indemnités à payer et au final, encore plus d'impôts. Tout ce gaspillage quand la FRANCE est à Calais et va bientôt, autant aller à Londres où l'on peut travailler sans être emmerdé à longueur de journée. Ce n'est pas un hasard s'il y a tant de Français , des Chrétiens d'Orient et pratiquement  pas de femmes voilées. Le plus rare , ce sont encore ... les anglais.

Six régions ne changeaient ni de périmètre, ni de nom: BRETAGNE,CORSE, CENTRE, ÎLE DE FRANCE, PAYS DE LA LOIRE, et PROVENCE-ALPES-CÔTE d'AZUR, mais pour que la règle soit respectée il fallait créer une exception et c'est le CENTRE  qui devient CENTRE-VAL de LOIRE. Comme pour l'UDI et la capitaine LAGARDE, Centriste des Radicaux Valoisiens et de Les républicains et du Nouveau centre et des indépendants , qui renie son accord des régionales pour demander le boycott des primaires  pour faire une coalition à lui tout seul. Comme quoi c'était écrit: "LAGARDE MEURT MAIS NE SE REND PAS." 

Reste donc à choisir le nouveau nom puis l'emblème des sept autres régions.

1) ALSACE, CHAMPAGNE-ARDENNE et LORRAINE:

ALLOC pour ALsace, LOrraine,Champagne-Ardenne ?. Les Ardennois ne sont pas contre à condition qu'ils en touchent assez  pour ne pas  pédaler dans la choucroute, buller comme un magnum, et avoir des quiches gratuites. Mais d'autres estiment être le "Cœur d'Europe", "Terre d'Est" pour que Juppé dévoile les mystères de l'Ouest, et au final ce sera plutôt  "GRAND EST" . Il ne restera qu'a savoir où se trouve le "petit est " (dans une pharmacie sans doute à côté de l'hémocut).

2) AQUITAINE, LIMOUSIN et POITOU-CHARENTES: 

Affaire de vaches qui fera sans doute tout un fromage . Si c'est Juppé qui devait choisir ce serait difficile entre son Aquitaine, La prime pour l'achat des limousines  (Les fameuses "jupettes" pour mise à la casse) mais comment ne pas céder à la tradition du goût quand la France est blanche et black, mais surtout beurre. D'un autre côté à quoi ça sert le beurre ... si t'as pas un radis. Et toucher aux privilèges du PRG avec BAYLET qui est en charge du territoire.  Alors, pour se différencier on pourrait choisir le GRAND OUEST (on est sûr qu'il n'y aura pas de "doublon", donc pas non plus à se méfier des imitations.)  

3) AUVERGNE et RHÔNE-ALPES:

Voilà un choix cornélien . "TÉ-OU", c'est déjà pris par la téléphonie mobile , alors il reste "CÉ-OU", mais si on sait où c'est, on ne  pourra plus demander au téléphone " Té où ? Je t'appelle pour te dire qu'on se retrouve comme d'habitude, OÙ TU SAIS." Alors pour tromper l'ennemi il faut peut être employer un nom "codé", comme "Rhône-Alpes-Auvergne" et là, bien malin qui saura où trouver la région.

4) BOURGOGNE, FRANCHE COMTÉ:

Pour la Bourgogne c'est l'escargot, mais à côté si l'on l'on fait les comptes franchement, ce ne sera pas un conte de fées. Ce n'est pas le moment de faire une coquille, même vide, mais si l'on réfléchit un peu on l'aurait enfin notre "PETIT EST". Il restera à trouver un local pour y installer une pharmacie. Pour la police Régionale, le caneton vous donnera une indication. Suivez la palme...

5) OCCITANIE (Ex LANGUEDOC-ROUSSILLON et MIDI-PYRÉNÉES):

Les propositions ne manquaient pas, et d'autres sont encore en cours. La parole est donné aux canetons, mais pour éviter de les entendre on a décidé de leur abattage pour cause de grippe aviaire. Mais il se murmure que certains ont survécus à l'extermination en se dispersant sur toute la région. Ils pourront donc voter. Et s'ils décident massivement de baptiser OCCITANIE la canarderie, on comprendrait mal que quelques élus, sous prétexte qu'ils sont des canards gras, ne respectent pas les canetons.

Le PYLANMIROULAN aurait associé Pyrénées, Languedoc, Midi, Roussillon et la fin des catalans qui sont avant tout des indépendantistes espagnols, quand tous les autres sont pour eux des "GABATCHS" et particulièrement les audois qu'ils qualifient de "Gabatchs porcs" et les audois leur répondent : "catalas burros" Alors si catalan devait figurer dans le nom il faut aussi Bigourdans, , Gascons, Commingeois, Ariégeois, Toulousains...con, Aveyronnais et tous les autres aussi. Alors, désolé pour l'histoire et la géographie du FN, le Gascon vaut le catalan et vous n'aurez pas le gros Lot (Et ses zones blanches, quant notre confrère présidente de région nous annonçait une année qui ne le serait pas), ni le Tarn, ni la Garonne. D'ailleurs s'il fut question de capitale à Azereix, épine dorsale transversale il n'a jamais été question de la gare de Perpignan. 

Pourquoi pas aussi "la yaourterie viticole du Sud", "la langue d'Homme Poussillon" en hommage à l'homme de presse sans lequel la région n'aurait jamais été dirigée par une  triplette DELGA PINEL ONESTA. 

Mais maintenant que l'on sait qu'il y a une " France des Hauts", il faudrait songer  à la région "FRANCE D'EN BAS."  À ce propos que pensez vous que font les canetons quand ils se retrouvent chez  DURAND à Juillan, ils cancanent,  et quand ce ce sont des canetons " voyageurs" qui parcourent les routes de France, ils font remarquer que quand les gens de la Capitale Nationale disent qu'ils "descendent dans le Sud, ils devraient le faire en vélo, (En roue libre), et prendre l'altitude de Paris et celle des Pyrénées. On se demande même comment les gens de l'hémisphère sud peuvent tenir les pieds sur terre en ayant la tête en bas. C'est d'une rare gravité. Bien plus grave que l'article de la presse qui va vite et nous instruit  (12 03 2016): "Le territoire des cinq quotidiens du groupe la Dépêche (La dépêche, La Nouvelle République des Pyrénées, Midi-libre, L'indépendant, Centre-Presse correspond peu ou prou au territoire de la grande région" Incroyable me disait ce matin encore mon âne. Un bémol pour les lecteurs de la Nouvelle République des Pyrénées (Tarbes) qui privilégie à 48% le nom "OCCITAN-PAYS CATALAN". Gourmands  hauts pyrénéens qui avalent un steak blonde d'Aquitaine à la sauce béarnaise et un cassoulet de Castelnaudary après le trou normand  et gardent un petit creux pour une crème catalane , en chantant "Beth ceu de Paü". (attention canetons, l'autocollant que vous mettez sur votre boîte aux lettre renseigne sur votre goût ou pas pour la publicité et souvent sur votre votre "journal" préféré, pour aider Google Street à guider le distributeur.

Comment voter ? Est ce à un groupe de presse qui vend ses exemplaires et touche des subventions  de consulter les canetons où est-ce à la région dont le budget est établi sur les impôts ?

6) NORD-PAS DE CALAIS- PICARDIE

Là aussi, la presse avait sondé les lecteurs, mais ceux de LA VOIX DU NORD uniquement  manière de mieux confronter toutes les opinions : NORD-PAS-de-CALAIS-PICARDIE était arrivé en tête. Mais l'homme  du Picardie, ça fait ringard et Calais, même si c'est pas le même, ça fait bourgeois, alors les SAGES ont modestement choisi " LES HAUTS de FRANCE "  et tant pis pour la France d'en bas. Il faut savoir  prendre de la Hauteur.

7) BASSE-NORMANDIE et HAUTE-NORMANDIE 

La il faudrait qu'il fassent fort pour éliminer NORMANDIE et choisir STONE et CHARDEN, mais réputés pour leur sobriété, ils feront sans doute la MOYENNE NORMANDIE, histoire d'avoir quelque chose à inaugurer et refaire tous les imprimés.

On nous rebat les oreilles avec la FRANCE coupée en deux. L'occasion aurait été rêvée de le concrétiser en créant LES NORDISTES et LES SUDISTES et faire plus tard la guerre de CESSATION (La cessation de paiement bien sûr). On ne va pas éternellement copier les américains et faire une guerre de SÉCESSION.  En résumé: Si vous ne savez pas quoi penser, les médias sont là pour cela. Quand un sondage vous annonce que 53% des pauvres sont prêts à faire des sacrifices pour que les riches ne quittent pas le pays, mettez vous bien en tête que c'est votre idée. 

Ne croyez jamais l'État, puisque l'État c'est le peuple tandis que les élus  représentent les électeurs, c'est à dire la crème qui se distingue du petit lait et qui communique par voie de presse. C'est pourtant simple.

ILLUSTRATION DU

CATALA BURRO

et du 

GABATCH PORC

bourricot