LES ENFOIRÉS DU 13 MARS 2016

Comme chaque manifestation, il y a la partie "gratin" et la partie "menu fretin".

En fait c'est le fretin qui était au festin en ce dimanche 13 mars, malgré la fatigue de la veille, les matches du jour et le travail du lendemain. Mais le temps clément a permis aux canetons de montrer qu'il ne sont pour rien dans le sort des paysans. L'an passé, départementales  et régionales obligent, les futurs candidats "représentants" du monde agricole ne quittaient pas le micro. (Voir le caneton d'ossun à la foire).

Aujourd'hui nos glorieux combattants, élus ou sèchement battus devaient être aux côté de CAROLE DELGA: OMNI ABSENTS et aux abonnés absents.

Visiblement ce n'est pas leur présence qui à manqué aux producteurs comme aux consommateurs. ou aux simples visiteurs. 

foiremasse

Venus de LOURDES ou d'AULON ou encore de l'AVEYRON, l'ambiance était bonne et les menus goûteux, pour le plaisir des papilles et les occasions de rencontres.

Manifestation de taille cette journée encore , taille XXL pour les connaisseurs quand d'autres devraient consulter le petit guide des "mensurations" que les canetons leur offre gracieusement. 

XXL

Revenons au menu du jour et à l'appétit de maxime le Lourdais de quatre ans, sans oublier s'il vous plaît la demie année de plus. 

Si demain à l'école il est un peu fatigué , le caneton lui servira de mot d'excuse.

D'accord maîtresse ?. 

Parce que après, il faut aller voir les vaches et qui a dit que les agriculteurs et éleveurs n'avaient pas de primes ?

maxime1

maxime2

eleveur meurt

vache mâche

Salon Agricole Tarbes

Et nos Aveyronais et Aveyronaises dans tout cela. Ils étaient venus de loin pour concourir et si la remise des trophées étaient ce dimanche le concours des blondes d' Aquitaines était samedi entre 10h30 et 14h40. Le samedi soir valait bien une petite fête. 

Pas moins de quatre animaux présentés ou  primés  pour ces deux jeunes couples partagés entre le 12  SAINT SALVADOU et le 82 (ASQUES). Les élevages de Cyprien ALCOUFFE, Patrick SAZY, Nadine ALCOUFFE. 

Mais ce sont une cinquantaine d'éleveurs qui ont présenté plus de 150 animaux de la race , venus du Gers, de l'Aveyron, des Hautes Pyrénées, de la Haute Garonne, du Tarn, du Lot, et du Tarn et Garonne.

Un constat: aucun exposant du canton d'Ossun , ni de Gespe Adour Alaric dans la catégorie sur les 28 du département.