LA RUBRIQUE DU JOUR SERA POLICIÈRE: UNE POLICE DE CARACTÈRE. 

"SHÉRIFF FAIS MOI PEUR."

Deux histoires policières aussi bêtes que vraies.

LA PREMIÈRE S'EST DÉROULÉE LOIN DE CHEZ NOUS: En DORDOGNE...

Histoire véridique concernant un contrôle d'alcoolémie.C'est arrivé à un Anglais qui réside en Dordogne entre Le Bugue et Les Eyzies.

Le British dans la voiture est saoul comme une bourrique.Un policier arrête la voiture, se présente à l'individu et lui demande :

- Vous avez bu ?

- Avec une élocution pâteuse, le British répond : " Oui. Ce matin j'ai marié ma fille et comme je n'aime pas les messes, je suis allé au café et j'ai bu quelques bières. Puis pendant le banquet, j'ai bu trois bonnes bouteilles (Corbières, Minervois et Faugères). Pour finir, dans la soirée, j'ai ingurgité du whisky Johnny Walker.

Irrité, le policier lui dit :Avez-vous remarqué que je suis gendarme et que je vous ai arrêté pour un contrôle d'alcoolémie ?

Le british plein d'humour lui répond :
Et vous, avez-vous remarqué que cette voiture est un modèle anglais?

… et que c'est ma femme à côté de moi qui conduit ?

LA SECONDE EST JUILLANAISE ...

Il y a quinze jours de cela environ,  des travaux avaient lieu dans une rue de juillan qui permet de faire le tour de l'église  pour ressortir sur la traversée départementale après un arrêt à la boulangerie RENARD, direction le Multi Service DURAND. Sauf qu'une tranchée traversait la route pour cause de travaux. Aucun panneau ne l'indiquait et c'est devant le fait que les automobilistes devaient manœuvrer pour faire demi tour dans l'étroite rue Saint Pierre, sous la protection de Saint Antoine. 

En revenant plus en arrière, on se souvient de l'ancien "policier municipal" à mobylette, toujours prompt à donner tout renseignement sur un village qu'il connaissait comme sa poche. Après son départ et son remplacement on fut confronté à une mascarade de "plan" de traversée de la partie de départementale entre le pont sous la voie ferrée et la rue de la gare. Des plots un peu partout, un coup je te place, un autre je te déplace, un coup je te renverse, un autre je te redresse. Une fois je peints en blanc et quand le pot est vide je prends le pot de jaune. C'est qu'il en faut des neurones en activation pour créer une zone accidentogène. Le coup vaut bien le coût et le zèle vaut bien quelques zébras.

Mais on peut toujours parfaire. Il me souvient d'une policière municipale Lourdaise ( à ne pas confondre avec les vaches de la race Lourdaise que vous irez voir à la foire agricole, en devant probablement vous garer sur le trottoir.) qui clamait à tue tête  "Moi je viens de (Paris je crois) ou de Marseille. Je suis là pour mettre des prunes, je mets des prunes."

C'est vrai que la prune malgré son noyau dans la tête, ne manque pas de vertus. Ses composés phénoliques et ses fibres en font un bon anti-oxydant , malgré quelques effets secondaires possibles: 

- Syndrome de l'intestin irritable, avec flatulences , RGO (reflux gastro œsophagien) et troubles de la défécation.

- Syndrome de "l'allergie orale" nécessitant la consultation d'un allergologue .

Mais revenons du Québec où à Kamouraska se trouve le musée de la prune (Rien à voir avec Kama-sutra) pour nous retrouver à Juillan, devant la boulangerie Renard.

Une route, une bande jaune matérialisant une interdiction de stationner, un trottoir goudronné et une placette pavée, accessible par un passage bateau. Un véhicule se gare avec le macaron PMR, le temps de prendre une baguette. Au moment de repartir un autre véhicule  stoppe sur la chaussée. Il porte celui là  un macaron et une grande publicité PM , mais qui cette  fois  signifie "POLICE MUNICIPALE" et non plus "Personne à Mobilité Réduite". La conductrice agite le doigt du style "non, non, non", en langage des signes, ce qui se traduit par "trois fois non" pour les biens entendants.

Quand la première voiture recule par reprendre le passage bateau , la tricolore se gare, la moitié "avant" sur le parvis de l'église, accessible lui aussi par un passage bateau, et l'arrière sur la route.

Point de salut, point de présentation , juste un regard lance flamme et un doigt pointé  en guise de "pétard". Tu fais ça aux US , c'est un pruneau en plomb qui te servira de cerveau et le son en plus: "C'est interdit de stationner sur le trottoir" "mais..." " Vous êtes en infraction, la prochaine fois je verbalise. Compris".

Reçu, ma capitaine, sept sur sept sur l'échelle de Richter. J'en tremble encore.

Je tiendrais la boulangerie, pour la promotion je ferais une offre promotionnelle: " Pour deux baguettes achetées on vous offre au choix une trompette ou un tambour". Ça ferait un tabac et bonne presse aussi.

juillan Parking1

juillan Parking2

prune marseille

Madame, votre prochain véhicule de fonction est prêt.

Vous n'aurez qu'une lettre à changer pour transformer votre Matricule en Particule. 

En attendant, mangez des prunes et gardez les noyaux. Ils sont plus gros que de simples "pépins". 

faureuilhandi