Ce 10 mars  à 14 h 30 la dernière réunion de la CDCI s'est déroulée dans une ambiance calme et sereine qui contrastait beaucoup avec celle du 26 février dernier .

Si les représentants de la CCGAA étaient  présents, après avoir refusé de partir dans une nouvelle aventure que rien ne justifiait pour eux. Si vous avez en dessous les étapes intermédiaires , le résumé de la séance est bien plus simple.

Trois amendements étaient à l'ordre du jour dont l'un d'ordre administratif suite à la fusion des communes de Gèdre et de Gavarnie qui constituaient aussi  une intercommunalité. Aucun vote n'était nécessaire.

Les deux autres amendements se sont déroulés dans le calme et la plaisanterie même. 38 votants compte tenu des absents  qui se sont plus intéressés par le département car ce n'est pas leur territoire et ils n'ont plus d'amis de vingt ans.

Ce fut aussi l'occasion de remarquer la belle cravate de M. NADAL (En fait la cravate était ordinaire, mais tellement bien portée)

C'est aussi François Fortassin qui clame son bonheur de voir mariés l'AURE ET le LOURON. Qu'en sortira t-il, L'AURON ou le RELOU ?

Avant de clore cette séance, courte mais efficace, Madame la préfète présentera le successeur de Robert DOMEC, en la personne de PATRICK NEVEU, qui vient de Gironde où il a pu acquérir une bonne expérience. ( Pour le caneton ce sera sans haine et sans regrets, mais pas sans oubli)

LA SUITE DU CALENDRIER, CLAIR ET PRÉCIS: D'ici le 31 mars, et probablement à cette date là le SDCI sera publié et notifié aux mairies début avril donc avec une lettre précisant aux conseillers le sens et la portée de leur vote. (Sera t-il secret, ou à mains levées ? La question reste posée. Il serait souhaitable que chacun puisse préciser SA position quand à l'heure du bilan) municipal arrivera à son terme)

Les conseils disposeront de 75 jours pour délibérer, ce qui nous conduira au 25  juin  environ (un samedi) ou 26 juin .

ENFIN LA CDCI SERA RÉUNIE EN PRINCIPE POUR UNE DERNIÈRE FOIS LA PREMIÈRE QUINZAINE DE JUILLET... ET ENSUITE ...

Le caneton bien que ce ne soit pas le sujet, en profite pour  vous dire ce qu'il pense de la Présidence de Bernard PLANO,  maire de LANNEMEZAN, au syndicat mixte PYRÉNIA TARMAC: Le plus grand bien. D'abord pour l'intégrité de l'homme qui est politique mais non politicien. C'est un gestionnaire humaniste qui sait que c'est l'économie qui commande . On peut avoir des moyens et être asocial mais pour faire du social, il faut d'abord en avoir les moyens, ou les trouver.La volonté de faire y est. La tâche sera rude mais en se retroussant les manches, "ça doit le faire".

Enfin Bernard PLANO n'a pas d'intérêt particulier dans la plaine  Tarbaise, ce qui évitera des problèmes de querelles intestines néfastes.

Au passage il convient de prendre acte que PÉLIEU n'a pas souhaité cumuler ce poste avec celui qu'il a déjà: Il aura donc un bon point, mais il en faut toujours douze pour avoir une image. 

Pour finir la réunion M. PEREIRA fait remarquer que le document mentionne onze communes de plus que les 474 du département. La préfète s'apprête à auto flageller ses services avant de voir que c'est la DDT qui à, des problèmes de calculette et compte parfois double.

J' avais toujours entendu que DDT égalait POISON. Dommage, MONTIGNAC se serait senti moins seul.

PLANO

01 03 2016: Les canetons sont toujours en attente:

• En attente de la communication de l'explication écrite promise le jour de la fête d'Azereix , le dimanche 31 janvier, par le maire, qui parlait au nom de son conseil.

• En attente du référendum annoncé par Mr LUQUET, maire de LANNE, le LARCHER de l'intercommunalité, Professeur de Droit et vecteur de Solidarité.

• En attente des frais engagés auprès des cabinets  consultés et payés par nos impôts pour le résultat que l'on sait.

landotavocats

Stratorial finances voiron 38

• En attente aussi de l'application de l'article L.5211-19 du CGCT qui indique la procédure à suivre par une ou plusieurs communes d'un EPCI  pour s'en retirer.Vous n'ignorez rien des articles L.5212-29, L.5212-29-1 et L.5212-30 du même code qui régitle retrait des syndicats et l'article L.5214-26 qui concerne cette fois les communautés de communes.

La représentante de l'État autorisera, après avis de la CDCI, réunie en formation restreinte, la CCGAA et se conformera à votre plan B.

Avez vous pensé un instant, quand  Tarbes menaçait de quitter le grand Tarbes pour rejoindre la CCCO et la  CCGA que JUILLAN et LOUEY auraient pu faire de même , rejoindre le Grand TARBES et  ce n'est pas la population de la CCGAA qui aurait suffit à faire le nombre. Les bus ALEZAN du GRAND TARBES traversant la ville sans charger de passagers et aller en chercher à LOUEY et JUILLAN, quand les habitants des autres villages auraient disposé pour eux seuls des sentiers de grandes randonnées.La FRANCE entière aurait connu les chefs des canetons d'Ossun. LES PIEDS PALMÉS faisant oublier à jamais LES PIEDS NICKELÉS.

07 03 2016  À priori , toujours pas de communiqué du maire Président de la CCCO:

Cela devient inquiétant pour une "urgence" qui dure depuis le 31 janvier, mais sans doute que la priorité a été donnée au référendum.

"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage."