UNE PREMIÈRE DEVINETTE SIMPLE ...POUR l'ÉCHAUFFEMENT 

En ce 24 février 2016, les dernières tractations battent leur plein avant la réunion du 26 février qui devrait se dérouler dans des locaux préfectoraux "reparfumés" si tout se passe aussi bien que les couronnes déposées autour du cou de notre président dans Hiroshima.

Et 1 et 2 et 3  intercommunalités ? 

Verdict provisoire  le vendredi 26 à 18 heures avec la mise au vote des amendements.

Mais seul le volet "continuité géographique" et "démographique" seront à priori considérés. Espérons seulement que nos élus auront le bon sens de ne pas se contenter du service minimum et auront d'autre prétention et ambition de dépenser l'argent public pour valider le résultat d'une simple addition. Un enfant du primaire saurait confirmer que (s'ils y sont), les canetons du canton d'Ossun et de ceux d'une partie du canton du Moyen Adour (de la CCGAA) parviennent juste à satisfaire au seuil minimal. Cela ferait quand même cher l'addition. 

L'aspect fiscal et juridique et l'esprit de la loi (solidarité) ne franchira pas l'obstacle final.

Si comme certains l'ont dit, ils prennent cela pour un " jeu" et ont un raisonnement différent selon qu'il s'agit de leur intercommunalité ou de celle des autres, alors cela en dira long sur les intérêts qu'ils accordent aux autres citoyens.

Sur 44 votes l'heure viendra ou chacun devra rendre des comptes. Les secrets de polichinelles sortent vite des tiroirs.

La solution sera donnée dans l'édition du 25 février. C'est aussi simple qu'étonnant... Hélas.

Condamnés Croix

UNE  DEUXIÈME DEVINETTE PLUS COMPLEXE: ELLE CONCERNE LA LOI LUQUET 1°: SAIGNEUR DES CANETONS DU CANTON D'OSSUN.

C'est au même correspondant de presse qui le qualifiait de vieux célibataire endurci que l' homme confie ses états d'âme qui ne sont pas forcément ceux de tout LANNE.

33 ans rappelle t'il  qu'il porte sa croix. C'est l'âge du Christ lorsqu'il a fini sa vie sur la sienne , encadré par deux bandits.

A quel titre nous donne t'il ses leçons ? Au titre de candidat "SANS ÉTIQUETTE" défait, mais qui s'était maintenu pour faire élire son ami PRG Robert VIGNES aux cantonales ? Au titre de 3° Vice président d'une CCCO qui nous coûtait  la bagatelle de 303.828,48 € en 2014 au titre des seules indemnités de "fonctions" alors que nous payons en sus l'enlèvement de nos ordures ménagères et nos impôts communaux et intercommunaux pour quelques "gobelets". Peut être au nom de son président lui même et de deux premiers vice présidents.  Serait-ce au nom des 313 électeurs qui lui ont accordé leur suffrage dans son village rural et qui comme 1° magistrat choisit le plus instruit, celui qui ... "travaille à la ville".

Sans doute en qualité de porte parole d'un BAYLET qui  sauvera l'agriculture en légalisant le cannabis.

Dans tous les cas c'est en "spécialiste" de lois, version Sainte Blaise. Aux oubliettes la loi sur le référendum local  (qui ne s'applique pas sur une initiative NATIONALE). Idem pour la loi NOTRe que l'amendement RICAUD/BARRET, ne respecte pas davantage.  Il faudra pourtant que la représentante de l' État se mette aux ordres de la loi "SIENNE, (à lui qu'il a),  la loi LUQUET 1°, la loi de LANNE." 

Et ce n'est pas le conseil constitutionnel qui trouvera à redire, maintenant que sont Président, Fabius, partage la vie de Marie France BAYLET, l'ex du petit dernier du Gouvernement et patron de la presse régionale. Heureusement que Sylvia PINEL a quitté le Gouvernement pour la région Occitanie et mettre un terme à toutes ses pratiques si familières que l'on pourrait croire qu'elles sont familiales. 

Et  en plus,  il ne manque pas d'air l'homme aux 313 électeurs qui reproche aux conseillers départementaux de ne pas s'impliquer assez pour la défense des intérêts particuliers des équipiers de RICAUD. Mais les électeurs ont justement dit non à RICAUD/FAVARO , sans qui le le PRG , PÉLIEU et DUBIÉ ne seraient rien. 

Alors, qu'il regarde mieux la composition de la commission: Nos conseillers départementaux n'en font pas partie, alors que les autres si.  Qu'il prenne son bâton de "pèlerin" et s'adresse au Bon Dieu plutôt qu'à ses saints. Le pape François est très favorable sans doute au cannabis et ne manquera pas de venir le dire lors de sa venue à LOURDES, avec son distributeur de pépites.

(réponse à voir dans le dossier Février Mars Intercommunalité)