amendement

INTERCOMMUNALITÉ COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON D'OSSUN ET COMMUNAUTÉ DES COMMUNES GESPE ADOUR ALARIC:

Ce dossier sera susceptible de nombreux ajouts jusqu'à la la réunion de la CDCI du vendredi 26 février 2016. Aussi, si les articles habituels continueront, celui ci restera en tête du menu pour que le dossier soit complet sous ce titre ( par date d' écriture.). Le ton sera différent tant le sujet est important pour l'avenir et lourd de conséquences pour les actifs et les enfants.  

17 février 2016

Le dimanche 31 Janvier 2016,Michel  RICAUD, maire d'AZEREIX depuis 1977, Président de la CCCO (communauté des communes du canton d'Ossun ) et candidat avec sa binôme d'OSSUN pour devenir Premier CONSEILLER DÉPARTEMENTAL de l'histoire du département a annoncé que nous allions recevoir très vite un courrier nous expliquant pourquoi le projet de grande intercommunalité, porté par notre Préfète, réunissant 70 communes sur les 474 que compte notre département faisait l'UNANIMITÉ CONTRE LUI et nous pénaliserait et nous pénaliserait  MASSIVEMENT.

Il avait envoyé  pour la première fois de ses sept mandats,  des invitations, à tous les maires du canton, mais bien au delà pensant qu'il ferait grosse impression. Il évitera quand même d'inviter le binôme de nos conseillers départementaux Catherine VILLÉGAS de Juillan et Georges ASTUGUEVIEILLE, (invité mais à titre de maire de BÉNAC). Pas une seule personne du PS ou PRG, et quelques rares maires ont répondu "présent".  Aux oubliettes aussitôt déchu ,le PRG tout frais et tout fait, et le département n'a rien à regretter, bien au contraire, puisque sa défaite  laissait vide UN FAUTEUIL qui lui était promis.  

Son allocution présidentielle fut brève, sous prétexte que c'était jour de fête,  mais on a pu constater (Voir l'article du 31 01 AZEREIX: LE MAIRE À LA FÊTE)  que le parterre était clairsemé, ce qui en disait déjà long sur la haute considération qui lui était accordée. Le fait qu'il ait invité tant de monde pour la première fois pour en avoir si peu à l'arrivée dispense de commentaires qui seraient sévères)

Depuis, il fait silence et c'est toujours... plus tard... que l'on communiquera, alors autant accélérer les choses et lui rappeler ses propos.

Pour sa participation aux départementales il n'avait pas hésité, à habiller toute son équipe aux couleurs du PRG, et la presse du même bord, depuis trois ans déjà nous inondait d'articles élogieux sur sa splendide. Du brillant orateur, au président jalousé, la beauté rare  d'un village tout en ardoises, rien n'était trop beau pour présenter l'étalon ,en favori. La même presse liberticide allant même jusqu'à refuser toute publication qui aurait pu révéler ce que vous avez appris différemment. Justement le village comptait 1019 habitants pour les municipales. Si les électeurs eux aussi ont préféré rester à la maison, seuls les exprimés comptant, MONSIEUR 100% faisait la une de la presse PRG, même si BAYLET pour étendre son empire et son emprise n' a pas reculé à mettre au chômage 300 familles, mais il est au gouvernement et chaque jour en achetant SA presse vous financez sa campagne électorale. Essayez d'envoyer un communiqué qui n'est pas à sa convenance: Refus de publication. La parole est réservée à l'accusation. Bref , il dispose de tous les moyens pour communiquer, le site internet de la commune et celui de la CCCO ,que nous finançons avec nos impôts, mais préfère comme on nous l'a dit, mais on le savait déjà, prêter sa plume aux autres. L'écrit, c'est pas son truc. Il préfère l'oral. On adapte le discours en fonction des interlocuteurs. Cela a toujours marché pour les municipales, mais le canton est trop grand  et c'est la presse qui avait choisi son poulain, sans arriver à ses fins et en faire un cheval. Ce n'est pas faute de tout tenter, mais les canetons l'ont éliminé en apprenant que l'élu était plus préoccupé par sa panse que par la pensée des autres.

Quand toutes les familles souffrent pour vivre et parfois simplement survivre, le monsieur ne rêve que d'indemnités et de cumuls de fonctions représentatives mais dont les "jetons" alourdissent les poches de son pantalon et mettent les contribuables dans la misère.

Et voilà qu'en sus de ses émoluments et de ses retraites il prétend à s'augmenter toujours plus encore. 1.255 € par mois pour une commune de 240 habitations et 1 600 € par mois pour la CCCO. Pour qui: on le sait, c'est pour lui, mais pour quoi ? on se le demande. On paie ses taxes foncières et d'habitation, son eau, son assainissement, l'enlèvement des ordures ménagères, tout cela sans intervention de sa part . Sa signature vaut de l'or, même quand il s'agit souvent de l'apposer au bas d'un refus.

Aux départementales il fut privé de quelques 1 700 € de mieux par mois alors qu'il consentait à apporter son savoir à la commission permanente.

Si maintenant avec la loi NOTRe et la nouvelle intercommunalité il perdait naturellement sa présidence mais surtout son petit magot ?  Imaginez qu'il perde les prochaines municipales ... Il devrait se contenter d'une retraite confortable. C'est impensable.

Alors on reprend la méthode qui fait gagner: Diviser pour régner, c'est ce qu'il sait faire et tout le monde est content. Con et content à la fois, voilà le destin du caneton.

Alors c'est d'abord la presse qui prépare le terrain de chasse. "DEUX COMMUNAUTÉS S'ALLIENT POUR S'OPPOSER À LA GRANDE INTERCOMMUNALITÉ." QUI SERAIT POUR LUI ET SES COPAINS une PÉNALISATION, mais UNE PÉNALISATION MASSIVE.

Mais le mensonge est bien là: quand  certains ne veulent pas TOL pour garder l'unité de LOURDES et ses VALLÉES, comme cela s'est fait ailleurs  (BAGNÈRES  et LANNEMEZAN) , ce qui est défendable, l'amendement CCCO vise lui à créer une troisième intercommunalité CCCO CCGAA qui se voudrait une sorte de bande verte "rurale" qui s'interposerait entre les deux séparant les deux principales agglomérations de notre circonscription, sans autre raison que satisfaire à des ambitions personnelles et à des ponctions supplémentaires quand on voit ce que coûte en impôts locaux cette verrue pour acheter quelques gobelets, regarder passer nos déchets qui sont incinérés ailleurs pour tout le département. Surtout que l'aéroport n'a rien à voir avec avec la CCCO ni TARMAC dont la CCCO n'est qu'un élément d'un syndicat mixte en perdition. Pour nous c'est vue imprenable sur des plantations d'avions et des hangars gigantesques. Par contre nos communes ne disposent  pas des transports du Grand Tarbes et pour faire six kilomètres il faut s'inscrire en mairie à l'avance. A mi chemin par contre , mais sur le territoire d' Ibos, les gens du voyage ont un arrêt de bus devant des constructions illégales. Nous n'aurions que payer les uns et les autres, sans aucun service ?

Naturellement c'est un organisme extérieur qui a fait une étude coûteuse que nous allons retrouver sur nos impôts.  ( LA CCCO nous donnera les comptes au plus vite pour éviter que le Tribunal  l'y oblige encore)

À l'appui de l'annonce ," TARBES COMPREND"  et Tarbes c'est son maire. Le phrasé est subtil: De Tarbes qui enviait la CCCO  au point de la "marier" sans la moindre dot, on en arrive à... "une majorité qui était favorable à la venue de Tarbes" dans le sac de couchage. Qu'elle délibération prise à la majorité des élus tarbais donnait pouvoir au maire de Tarbes pour représenter la ville à la CCCO et à prendre position dans une communauté qui ne prévoit rien de tel dans ses statuts? L'inverse est vrai aussi : Qu'elle délibération de la majorité de la CCCO a délibéré pour accueillir Tarbes dans ses locaux? Sans jugement d'intérêt, qui reste indémontrable  avec le développement , mais qui est celui de la crise avant tout, le tribunal se prononcera sans difficulté sur la "validité des dires." La conclusion fait un rien "frisonner": la discussion n'est pas terminée et les jeux ne sont pas faits.

C'est donc un jeu pour vous et nous en sommes les pions ?

Amusez vous tant que vous voulez, au jeu de votre choix, mais jouez entre vous et surtout jouez vos mises. Les familles qui souffrent, les jeunes parents qui envisagent mal leur propre avenir et plus encore celui des enfants. Peut être aurez vous des regrets quand vous serez sur un fauteuil roulant, mais personne à l'horizon pour vous soutenir. Vous avez fait vos jeux, rien ne va plus.

Donc, la solution passerait par une intercommunalité qui est le pur germe d'une simple addition de canetons, sans aucune réflexion, sans analyse sérieuse sinon la "commande à des sociétés privées de conclusions rédigées par avance" La chute est ÉCRITE , il ne reste plus qu'à mettre en place l'intrigue."

Pour sauver les indemnités de quelques uns, rien de mieux que de faire peur aux maires des petites communes, en leur mentant mais ce qui est plus grave en les faisant passer pour des incapables, sans information vraie, c'est a dire: par le mensonge.

Dans les deux communautés actuelles , celle des 17 communes du canton d'Ossun, et celle des neuf communes de la communauté de communes GESPE ADOUR ALARIC, la population permettrait quantitativement à satisfaire à un unique critère de la loi NOTRe ( sous réserve d'ailleurs des résultats du recensement, et de son contrôle puisque sur Azereix on trouve sur la liste électorale des personnes décédées et des personnes habitants dans des "maisons fantômes", alors le coup des 1019 habitants, vous voulez que le juge recompte aussi ?). Mais la cohérence des autres objectifs de la loi ne sont absolument pas respectés . Un premier exemple: si la CCCO est un territoire déjà existant, même si les services sont souvent rendus par des Syndicats diversifiés , déchetteries, ramassage scolaires, adduction d'eau, transports publics et scolaires disparates c'est pire encore avec la Communauté de Communes Gespe Adour Alaric qui est encore plus une foire, puisque ces neuf communes  ne sont qu'une part du même canton, a tel point que le site internet, tel que "capturé" à ce jour, ne compte que 8 communes sur neuf  et l'oubliée n'est autre que ... MONTIGNAC. Son maire, Rémi CARMOUZE ,à 646 € par mois, sera plus connu que RICAUD si Dechavanne s'y intéresse, ou le petit journal ou... (chutt) . Quand le RIOUBARÉ, célèbre et unique fleuve de Montignac, sera à la UNE  de toute bonne émission nationale, on en oubliera "la foire aux célibataires" d'Esparros et de Gégé,le guerrier de l'Ayguette, qui a donné l'idée de "l'amour est dans le pré".

Si les communes de la CCCO sont les 17  d'un même canton, (dont trois enclavées,  qui auraient peut être plus d' intérêts en Béarn qu'en Bigorre),  le canton du Moyen Adour compte  QUINZE communes. NEUFS  seraient proches de JUILLAN qui est la plus grosse commune, que ODOS, LALOUBÈRE, MOMÈRES ou BARBAZAN-DEBAT ? JUILLAN compte seule plus d'habitants que les 9 communes de la CCGAA (Montignac compris). Et les conseillers départementaux du Canton du Moyen Adour, dans tout cela, ils s'occupent de quelles communes? On pourrait aussi regrouper ceux des deux cantons, du Moyen Adour et d' OSSUN pour être figurants dans la crèche CCCOCCGAA, entre le bœuf et l'âne, en attendant les rois mages.

Actuellement, les maires des petites communes n'ont qu'un représentant au sein de la CCCO et sont donc  à la merci du président et des vice-présidents alors que dans un structure plus grande ils pèseraient une voix aussi , donc Averan, Barry, Luquet, Orincles , Hibarette , Loucrup, Seron, luquet, qui sont aujourd'hui spectateurs peuvent demain devenir acteurs et il n'a jamais été question de raser des communes. Mais un projet porté par tous est sans doute préférable à une soumission dont le seul objet est de préserver des intérêts privés par solidarité ?

ENFIN LES MAIRES DE CES PETITES COMMUNES NE SONT PAS POUR AUTANT PLUS  "CONS" ni plus " MAL HABILLÉS" QUE CEUX DES PLUS GRANDES. BIEN AU CONTRAIRE: ILS SONT BEAUCOUP PLUS COURTOIS ET ACCUEILLANTS. ILS ONT MOINS DE MOYENS, MOINS DE "SOUTIENS" MAIS SONT DAVANTAGE SOUDÉS. L'ENTRAIDE Y EST QUOTIDIENNE. 

Ils pourront remarquer, comme tout un chacun que "l'amendement" dans un bel encadré insiste malicieusement sur un ultime argument:

 LE PROJET (DU TANDEM RICAUD/BARRET) NE S'OPPOSE PAS ET NE FAIT NULLEMENT OBSTACLE À UN ÉVENTUEL FUTUR REGROUPEMENT INTERCOMMUNAL ÉLARGI AVEC LES INTERCOMMUNALITÉS VOISINES, LORSQUE LES CONDITIONS , L'INTÉRÊT GÉNÉRAL ET LA VOLONTÉ PARTAGÉE ET CONSENSUELLE DES EPCI ET DES TERRITOIRES CONCERNÉS LE PERMETTRONT!

LE DUO DES "NON" DONNE DES LEÇONS À 17 588 CANETONS.

Même pas de consultation des canetons. Ce sont tous des cons. La preuve: ils n'ont même pas bien voté aux départementales du canton d' Ossun en 2015.

RICAUD, à quitté LIBAROS pour "un beau mariage" à AZEREIX. Sitôt arrivé dans un village qui avait des commerces, des gens solidaires et qui s'entraidaient, le grand gestionnaire s'est révélé "indispensable". 39 ans plus tard, il  nous laisse un " hameau" sans âme. Il a tout mis au pillage. Au revoir nos prairies, nos bocages, coupe vent naturels et refuge et domicile de la faune sauvage et territoire d'une flore disparue. Tout "labourable" tout "irrigable" tout "nitraté" . Monsieur le Maire Président s'est vite imposé comme "le pivot  vital de la plaine de TARBES"

De "Pyréne Aéropôle" il ne manquera pas de faire un "PYRENE À ZÉRO PÔLE"

POUR "décoder" son encadré: Le projet TOL est une bonne chose mais prématurée. Il doit conserver ses indemnités de Président pour le présent. Le regroupement peut bien attendre et l'intérêt général commencera quand son intérêt particulier et celui de ses copains seront voués à la disparition. Il n'a  pas succombé ni abdiqué: TANT QUE LE ROI N'EST PAS MORT SA SUCCESSION N'EST PAS OUVERTE.

La courroie de distribution est fatiguée, mais les pistons tiennent encore. Pour les canetons ils attendront et auront juste à payer l'addition et lui verser l'ultime "prime à la casse" 

OR, CANETONS DE TOUTES LES PETITES COMMUNES, CE N'EST PAS PARCE QU'ON NE VOUS DEMANDE PAS VOTRE AVIS QU'IL NE FAUT PAS LE DONNER. ON DÉPENSE DES SOMMES IMPORTANTES DANS DES ÉTUDES PRIVÉES, MAIS À L'HEURE DES COMPTES ON VOUS RÉPONDRA QUE VOUS AVIEZ ÉTÉ D'ACCORD.

C'est donc une étude privée  (que la Cour Régionale des Comptes pourrait d'ailleurs valider. Ce serait tellement rassurant pour tout le monde, que personne ne cherchera à s'y opposer.)

Les deux sociétés sollicitées:

LANDOT & ASSOCIÉS et STRATORIAL FINANCES. Qui les a choisies, qui les a mandatées, quand à eu lieu l'appel d'offres, quel était le cahier des charges, A t-on vérifié qu'il n'y a aucun conflit d' intérêts entre ces sociétés et les donneurs d'ordre: Il ne faudrait pas que cela débouche sur du Pognon Public Privatisé ? Quel a été le coût et pour quel pourcentage ces études pèsent-elles dans la fiscalité ?  

De ce rapport de 52 pages une synthèse a été faite qui débouche sur une proposition d'amendement au projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale des Hautes Pyrénées : le SDCI

Ce projet d'amendement de SEPT pages a été adressé par courrier de 17 lignes à Madame Artigalas , présidente de l'association des maires de 65.  S'il est co-signé par Michel RICAUD et André BARRET l'expéditeur est Le président de la Communauté de Communes du Canton d' Ossun. Il ne restera à André BARRET qu'à dire quelle délibération de la CCCO lui à donné délégation de signature et quelle délibération de la CCGAA lui a donné mandat. Mais avant la phase "juridique cet amendement sera soumis le 26 février prochain à la réunion de la CDCI. S'il est adopté Ricaud sauvera son portefeuille et dans 10 ans nous mangerons des rats. 

Pour l'histoire on se souviendra juste du combat de poules entre Viviane Artigalas (PS) et Josette BOURDEU qui voulait amener le poste dans le giron PRG, mais plus par passion du cumul de fonctions que pour l'intérêt des maires du département. Elle se contera de souhaiter bon vent à sa concurrente ce qui explique un peu la dernière tempête. Si RICAUD se sent mal barré en cas de rejet de son projet 100% PRG confié à une 100% PS, il pourra faire un recours près le Sénateur-Maire de Troyes, 100% Les Républicains François BAROIN, mais le mieux encore serait de s'adresser à celui qui à dès son entrée à l'Assemblée à tenu à préciser que la loi de la République il fallait se dépêcher de l'appliquer aux élus aussi. Et quand le pape viendra à LOURDES il lui ordonnera de faire la promotion du cannabis sous peine d'interdiction du territoire et déchéance de militant du PRG pour manquement grave aux règles du parti. (quand on pense que sa Sainteté va recevoir une lettre avec un timbre tiré à 10 exemplaires seulement à l'effigie du  CANeTON D'OSSUN le priant de se ranger aux souhaits du patron du PRG, c'est presque gagné. ) Un est parti en Amérique, un au Vatican, Un est resté dans le département , et un est parti en Angleterre  chez William et Kate pour le souvenir et pour la collection du petit George) mais personne ne peux dire qu'il n'en recevra jamais. Un est " réservé" pour notre futur Président, donc il en reste peu puisqu'il n'y aura pas d'autres exemplaires que ces DIX là.

À SUIVRE ...

amendement ccGAA18022016 Montignac

AmendementRicaudBarret

Sur la capture d'écran ci dessous on remarquera que la grande préoccupation de la CCCOssun  ne se traduit pas par la richesse des voies de communications routières qui figurent sur son site.

Si Tarbes y figure, c'est à titre de commune "satellite", pour permettre aux tarbais de ne pas se perdre en allant travailler sur les communes de la CCCO . 

L'axe SÉRON - MONTIGNAC est davantage mis en évidence. 

voies ccco

20 février 2016: Procédure de vote des amendements

C'est donc le 26 février 2016 que la CDCI (Commission Départementale de Coopération Intercommunale ) examinera l'amendement RICAUD/BARRET.

Dans l'intervalle d'autres éléments interviendront sur la vie actuelle:

À Azereix ,toujours le calme. Seule une personne âgée a été victime du cambriolage "express" de son habitation. Mais c'est désormais "la banale habitude" et la liste est longue de ses  visites particulières. Pas de quoi figurer dans la rubrique quasi quotidienne des louanges  du correspondant en charge des canards écrasés.  'Trop peu lue, la presse locale, comme l'avait écrit le maire et dont le correspondant d'aujourd'hui était l'adjoint d'hier.

C'est vrai qu'une photo à la une de la pose d'un panneau d'affichage par un conseiller, perché sur un tas de fumier , reflète mieux la senteur locale. Et pour varier un peu ce sont les hard discounter qui nourrissent les plus pauvres qui sont la cible. Une ambiance électrique quand c'est le même qui "exploite" quelques centaines de panneaux solaires qui doivent aussi faire du fumier puisqu'il s'agit d'un produit local. En tous cas ce n'est pas toujours son voisin qui est sur le même méridien qui est toujours responsable. En plus, quand il s'agit de boire ensemble le champagne, le mariage de la grande distribution et du lisier de campagne est beaucoup plus familier, presque ... familial.

• Après le dépôt de bilan d'air méditerranée, ce sont les bureaux des douanes de Tarbes qui ferment. C'est normal d'ailleurs, puisque le cannabis sera normalement disponible bientôt dans le réseau de vente directe, Producteur- Consommateur) quand l'amendement Baylet aura été déposé et naturellement adopté...à l'unanimité.

• Le train TOULOUSE  TARBES HENDAYE sera abandonné ou privatisé si vous avez un bon placement à perdre. ( On peut y aller facilement à vol d'oiseau)

En l'amendement précité et précipité sera donc mis en examen le 26 février. 

Inutile d'aller dans les salons de la Préfecture: Les rapports privés entre élus restent secrets et le vote aussi. Seule la majorité des deux -tiers de ses membres est requise. En gros, en attendant les noms de la nouvelle commission modifiée après les dernières régionales: 42 x 2/3 =  soit 28 "POUR",  suffiront à l'adoption du bébé. (Formalité quand les papas sont éminentes personnalités, piliers du PRG, même s'ils n'ont l'adhésion que d'une petite poignée d'intéressés.)

Il suffira que cet amendement soit conforme aux objectifs fixés au I et II de l'article L5210-1-1 du Code Général des Collectivités Territoriales. SI L'AMENDEMENT S'IMPOSE, C'EST BIEN PAR ADOPTION PAR LES 2/3 DE LA TOTALITÉ DES MEMBRES de la CDCI ET PAS SEULEMENT PAR LES 2/3 DES MEMBRES PARTICIPANT AU VOTE. 

 a) suppression des enclaves et discontinuités, mais au cas de l'espèce la continuité des enclaves faisant exception, leur suppression est amendée.

b) La rationalisation des périmètres (II et III , 2 à 6)  est par contre libre d'appréciation. Si le degré de contrariété est difficile à préjuger, Et c'est là que le juge intervient pour dire et juger si l'amendement , quoique moins ambitieux que le projet préfectoral est conforme à l'objectif d'accroissement de la solidarité financière.

Et c'est là que le rapport "commandé" à des sociétés privées aura un rôle  important au regard du juge s'il venait à échapper aux membres participants qui risquent de trouver la mariée belle puisque ce n'est pas eux qui vont l'épouser. C'est un peu comme si on demandait au maire de Montignac, s'il est opportun de prononcer le divorce de la commune de BEYREDE-JUMET, dont le maire fait partie de la CDCI et pour qui, depuis les alentours de sarrancolin, prendre l'avion à PAU ou TARBES, est important. Il est probable qu'il s'en tapera le coquillard puisqu'il partira de Toulouse Blagnac. 

Cela paraît compliqué, mais ça l'est et c'est pour cela que le contrôle existe. Le principal demandeur de l'amendement, le maire président de la CCCOssun, manie habilement la peur des "petits maires" comme certains les appellent, mais ce n'est pas la taille de la commune qui  fait celle du maire. On voit bien dans l'argus des communes qu'Azereix est très mal noté alors que des maires de petites communes ont une excellente note.  Après, le modèle "exposé" à sans doute le record des condamnations par les juridictions administratives. Alors ça lui est facile ayant la presse avec lui de passer sous silence ses "performances". Mais de nombreuses familles suite à l'annulation, du PLU d'Azereix établi à grand renfort là aussi de cabinets privés grassement payés pour impressionner le monde, ont vu leurs terrains "agricoles " devenir "constructibles". Et le "petit con", procédurier et harceleur est alors devenu le bienfaiteur de certains. C'est curieux, mais aucun n'est venu écrire lors de la deuxième enquête publique: " Je demande que mon terrain devenu constructible soit remis en zone agricole."

C'est Alain LUQUET, le maire de LANNE qui fait les lois et demande à la Préfète de bien vouloir s'y conformer.  ALADIN sort de sa lampe en spécialiste de l'électricité et tire l'alarme.

Le REFÉRENDUM LUQUET SUR l' INTERCOMMUNALITÉ, quelle subtile idée. Mais s'agissant d'un projet à l'initiative de l' État, la loi sur le référendum local n'entre pas dans le cadre légal.  Il faudrait que la CCCO inscrive dans ses statuts et compétences la SUPRACONSTITUTIONNALITÉ des décisions prises à l'unanimité de son DGS qui devrait finir Ministre de l'EXTÉRIEUR DU MINIMUM.

À SUIVRE ...

La lettre de "saisine" de la commission 

Si elle est co-signée en date du 15 février elle est adressée par le seul Président de la CCCO, son maire-président. 

La destinataire est  la Présidente de l'association des maires des Hautes Pyrénées. Elle est sans doute "RAPPORTEURE GÉNÉRALE de la Commission, mais elle en est surtout  membre représentante de la commune d' Arrens Marsous, et directement concernée par le projet de l'intercommunalité T.O.L. 

On pourrait y voir un conflit d'intérêt: un échange de bons procédés. Oui à l'amendement contre OUI ou NON à un autre, sur le même territoire. 

DEUX INTERCOMMUNALITÉS ... PEUT-ÊTRE POUR ÉVITER LA MORT DES VALLÉES, MAIS IL FAUDRA SE RÉSOUDRE À S'EN REMETTRE À L'AÉROPORT DE PAU.

Il est indéniable que Lourdes est une ville connue Internationalement et apporteuse de clientèle aux vallées. Si à l'étranger vous dites habiter TARBES on vous regarde étrangement mais quand vous précisez, "À côté de LOURDES, tout le monde comprend" mais maintenant dire TLP ou TPR ce n'est pas FCL et STADO et si vous dites TOL on vous demandera sans doute " les baumettes où la santé ?"

amendement lettre

21 février 2016: LA COMMISSION QUI À ENTRE SES MAINS NOS DESTINS

Précision du 25 02 : La composition suivante confirmée au caneton le 21 02, ne serait plus la même. Alors que le maire de Lannemezan, Bernard PLANO, était annoncé comme représentant au titre du conseil Régional, c'est l'opportuniste CAZAUBON qui s'infiltrerait encore dans la commission ? Le PS n'en voulait pas sur la liste des régionales. Sans pour autant cotiser au PRG, il a réussi à se faufiler . On savait bien qu'il n'avait rien d'un agriculteur, et s'est bien foutu d'eux, mais c'est sans doute au lac de LOURDES qu'il a pris ses leçons de navigateur hors pair. On ne saurait songer que la concurrence au sein de Pyrénia y soit pour quelque chose.

Le monde agricole, attaché aux traditions sait maintenant que la TRAHISON en fait partie.

1) Mme Chantal ROBIN-RODRIGO (Le dernier coup de cœur du maire de Tarbes), représentante du conseil départemental.

2) M. Jacques  BRUNE représentant du conseil départemental

3) Mme Geneviève ISSON, représentante du conseil départemental

4) M. Jean GLAVANY, représentant du conseil départemental (Attention: son secrétariat local au titre de Député ne donne suite qu'aux demandes des électeurs de SA circonscription. Si vous faites partie de l'autre voyez avec DUBIÉ et son secrétariat PRG vous enverra sur les roses. Solution: DÉMÉNAGEZ. 

5)  Jean-Bertrand DUBARRY Commune de AULON

6) François FORTASSIN Commune de SARP, Permanence au café du bon coin

7) Jean-LOUIS NOGUÈRE commune de SERS

8) Gilbert ROTGÉ Commune des deux moitiés:  BEYRÈDE et JUMET

9) Joëlle ABADIE, commune de TILHOUSE

10 ) Christian BOURBON, commune de LASCAZÈRES

11) Jean-Claude DUZER , commune de LALANNE-TRIE

12) Josette BOURDEU, commune de LOURDES

13) Jean-Bernard SEMPASTOUS, commune de BAGNÈRES DE BIGORRE

14) Yannick BOUBÉE commune d'AUREILHAN

15) Laurent LAGES, commune de LANNEMEZAN

  Ce serait en fait Bernard PLANO  qui resterait à ce poste et Jean-Louis       CAZAUBON qui représenterait la Région

16) Gérard TRÉMÈGE, commune de TARBES

17 ) viviane ARTIGALAS, commune de ARRENS-MARSOUS

18) Jean-Henri MIR, commune de SAINT-LARY

19) Denis FEGNE, commune d'IBOS (à côté du centre Leclerc)

20) Jean-Michel SEGNERÉ, commune de HORGUES

21) Bernard VERDIER, commune de CASTELNAU-MAGNOAC

22) Gérard ARA, Communauté Communes HAUTE-BIGORRE

23) Maryse BEYRIÉ, Communauté communes HAUTE VALLÉE d'AURE

24) Philippe CARRERE, Communauté de Communes d'AURE

25) François DABEZIES, Communauté de Communes LANNEMEZAN ET DES BAÏSES

26) Vincent FONVIELLE, Communauté Communes du VAL D'AZUN

27 ) Henri FORGUES, Communauté de Communes des BARONNIES

28) Laurent GRANDSIMON, Communauté de Communes du PAYS TOY

29 Stéphanie LACOSTE  Communauté de Communes ARGELÈS GAZOST 

30) Maurice LOUDET, Communauté de Communes NESTE BARONNIES

31) Michel PÉLIEU, Communauté de Communes VALLÉE DU LOURON

32) Noël PEREIRA , Communauté de Communes de SAINT SAVIN

33) Christian ALEGRET, communauté de Communes COTEAUX DE POUYASTRUC

34) André BARRET, Communauté de Communes GESPE ADOUR ALARIC

35) Jean BURON, Communauté de Communes BIGORRE ADOUR ECHEZ

36) Jean-Louis CURRET, Communauté de Communes VIC MONTANER

37) Jean NADAL, Communauté de Communes VAL d'ADOUR et du MADIRANAIS

38) Michel RICAUD, Communauté de Communes du CANTON d'OSSUN

39) Jean MOUNIQ, SIVU AURE NÉOUVIELLE

40) Jean-Christian PEDEBOY, SYNDICAT DE DÉFENSE CONTRE LES CRUES DE L'ALARIC (Celui là a du être nommé par l'adjoint au ministre des crus de l'Alambic, complètement débordé)

41) Mme Pascale PÉRALDI, Représentante du CONSEIL RÉGIONAL

42) M. Bernard PLANO, Représentant du CONSEIL RÉGIONAL

 JEAN-LOUIS CAZAUBON, toujours dévoué , aurait accepté de substituer une voix PS de Lannemezan par une voix PRG pour s'opposer au projet T.O.L. (et valider au passage les indemnités de ses compagnons RICAUD/BARRET)

24 février 2016 En réponse à l'article de presse de MONSIEUR LUQUET, Maire de LANNE.

C'est sous la plume de P.R. que vous exprimez VOTRE vision des choses concernant l'amendement qui sera examiné le 26 02 2016 (dans deux jours) par la CDCI.

C'est le même correspondant , je crois, qui vous mettait dans le sac de vieux maires célibataires endurcis. Vous dites vous même qu' en 33 ans de mandat vous n'avez jamais vu pareille catastrophe. C'est vrai. C'est vrai aussi que c'est votre bilan et qu'il est temps de changer d'air pour vous et d'accepter que nous changions d'ère aussi. Pour aussi gros que soit votre nombril, il ne changera pas le centre de gravité du monde.

Vous représentez les 313 électeurs qui vous ont accordé leur suffrage, en absence d'ailleurs du moindre adversaire. SUPERBE !

Vous disposez de la presse PRG pour vous glorifier vous et les autres. Je n'y ai pas accès pour des raisons qui leur appartiennent.Vous disposez de tous les moyens et ne vous privez de rien. Je ne dispose que des miens et du soutien des canetons. Pas un seul centime n'est utilisé qui ne sorte de ma poche. C'est ma liberté et celle des canetons qui partagent l'information. Je les en remercie. 

Je ne vais même pas perdre du temps à relever vos nombreuses inepties, concernant les lois , la loi NOTRe  dont vous n'avez pas tout saisi, la loi sur les consultations  des citoyens par référendum local. Elle ne s'applique pas au cas de l'espèce puisque c'est une loi d' ordre national. 

Vous voudriez rétablir sur le canton d'Ossun étendu à une partie d'un canton voisin, la peine de mort ou voire le droit de cuissage, vous ne pourriez pas le faire, référendum ou pas, ne vous déplaise.

Par contre depuis le temps que vous et vos amis ne songez qu'à vous engraisser en affamant le peuple, rien ne vous empêchait de faire une véritable "consultation" des canetons qui vous aurait donné au moins quelques indications sur la façon dont ils voient l'avenir des générations actuelles et futures.

Vous faîtes le reproche à nos conseillers départementaux de ne pas soutenir le président RICAUD. Mais c'est justement  sous la bannière PRG qu'il a été battu sur le canton, mais plus encore sur sa commune d'Azereix où en un an monsieur 100% a perdu assez d'électeurs pour perdre le siège promis  et les subsides qui vont avec. Voler à son secours et au votre serait trahir les électeurs. Ils lui ont dit "non", vous demandez la confirmation, à l'approche de l' extrême onction?  Si aujourd'hui vous perdez aussi les indemnités de l'intercommunalité que vous avez augmentées de façon indécente en pleine crise, il va falloir vivre sur vos réserves (votre bonne gestion fait que vous en avez sans doute) ou recourir à l'emprunt? Mais c'est bien la CCCO qui a pris en compétence le rôle de "conseiller financier" . Vous serez donc bien placé, non pas dans la"canarderie", mais aux premières "loges".

Demain je publierai les conseils des guides routiers pour aller de SÉRON à MONTIGNAC, mais encore entre les deux PRÉSIDENTS, RICAUD à AZEREIX et BARRET à BERNAC DESSUS.

Mais vous qui disposez de la presse, du pouvoir et de relations de longue date, que n'écrivez vous à votre maître BAYLET le mettant en demeure de démissionner du gouvernement où il vient d'arriver si votre amendement n'est pas adopté. Et même d'exclure PÉLIEU du PRG pour trahison  des siens. Ce gouvernement que vous critiquez, n'est pas si mauvais pour que BAYLET ait tout fait pour y entrer. Et vous même avez tout fait pour éviter la présence de Frédéric CIEUTAT comme délégué à la CCCO lors des municipales puis sa présence au second des départementales. A vous lire et à vous entendre, c'est fait qui avez fait LANNE, comme RICAUD aurait fait AZEREIX et vous auriez ensemble créé des entreprises et 1/3 des emplois du département. Vous n'avez en commun que votre slogan: " MON PETIT VENTRE RÉJOUIS TOI, TOUT CE QUE JE MANGE...C'EST POUR TOI."

25 Février 2016 Les dernières "emplettes" des élus PRG et de leurs sous-marins.

On savait déjà que LOURDES était une pompe à fric , mais on n'en connaissait pas les limites. Il semble se préciser qu'il n'y en a pas .

Déjà le maire d'Azereix avait jugé opportun d'y vendre pour 600 € des statues de l'Église, dons des familles et patrimoine municipal, voire plus , puisque l'inventaire demandé semble "stagner", mais il faudra bien que la vérité éclate.

Aujourd'hui c'est le dernier "mercato" des voix. Le PRG pour arriver à ses fins et surtout conserver nos "talbins", ne recule devant rien. Si bien des intercommunalités sont d'ores et déjà validées il s'agit demain de réunir 28 voix pour arbitrer les amendements concernant Tarbes Ossun Lourdes (TOL)qui donnerait naissance au "CANETOL BIGOURDAN"    

Ce serait donc le jeudi 18 février que le bureau fédéral du PRG se serait réuni pour une décision "collégiale". C'est Jeanine DUBIÉ en qualité de Présidente Départementale du PRG qui est en charge des grandes manœuvres. D'abord essayer d'avoir un maximum de votants sur le territoire de TOL. Lannemezan est déjà tranché, alors à quoi bon avoir deux votants de ce territoire, PLANO pour la région et son adjoint LAGES pour lannemezan.  POUYFERRÉ représente plus le département que LANNEMEZAN et CAZAUBON est  plus instruit et plus fiable  que les deux apprentis du plateau.

L'analyse est fine de la députée dont le secrétariat est prompt à raccrocher au nez des électeurs non encartés. Elle distingue deux groupes divergents dans son PRG uni: "des gens attachés à la vie locale" et d'autres "plus attachés au développement économique". Les premiers veulent vivre "d'amour et d'eau fraîche" quand les seconds vivent "pour l'amour de la fraîche". La solution consiste à localiser les uns pour qu'ils donnent mandat aux autres.  Attachés aux libertés les élus veulent même simplifier les choses en  remplaçant la carte d'adhérent par un contrôle ADN, politiquement plus correct , selon madame sans gène. Alors si vous placez l'avenir dans la biologie cellulaire, les canetons madame, ont besoin de mitochondries (elles apportent à la cellule l'oxygène nécessaire à la vie).

Résultat: NEUF ÉLUS DU PRG qui siégeront demain, vendredi 26 février, ont mandat pour adopter les amendements déposés, dès lors que ceux ci sont conformes à la loi. Autant dire que s'ils n'ont pas peur du ridicule , ils écarteront la verrue départementale que serait une troisième intercommunalité du tandem RICAUD/BARRET qui ne passerait pas l'obstacle juridique, sauf si la loi LUQUET 1°  venait à être votée. On aurait alors une "réserve sauvage dans le département". Un autre parc national, mais dans la plaine celui là, sans routes, sans commerces alimentaires, sans transports publics, sans établissements bancaires, sans grande salle publique, sans piscine, mais avec un hyper président dont les indemnités pourraient augmenter en même temps que la population, une zone de mensonges opposée aux zones franches: le KOH-LANTA d'OCCITANIE.

TRAVAUX PRATIQUES POUR OCCUPER LES ENFANTS PENDANT LES VACANCES (deux cartes disponibles en infra.)

1) Sachant que la CCCO et la CCGAA vont fusionner au 1° Janvier 2017 par décision du 31 mars 2016, jour anniversaire du maire d'Ossun, par où le maire de SÉRON et celui de MONTIGNAC doivent-ils passer pour lui porter sa part de gâteau.

2) Pour être à mi distance des deux présidents de la CCCO, le maire d'AZEREIX et de la CCGAA, maire de BERNAC DESSUS, où faut-il situer le siège de la future intercommunalité ?

3) S'ils roulent à la même vitesse que Bernard Tapie, hier 24 02, intercepté sur l'A7 à 185 km/h, à quelle heure doivent-ils partir pour être à 12h 30 au cocktail déjeunatoire quotidien ? 

nb: l'usage des calculettes, d'internet, de l'aide de tous les canetons que vous connaissez est recommandé. Seul le minitel 2 est interdit.

4) question subsidiaire: Combien d'indemnités va encore percevoir le président de la CCCO entre le 31 mars 2016 et le 1° janvier 2017 ?

Fin des épreuves: admissibilité au 31 mars 2016 et admission des survivants au 31 décembre 2016. 

seron-montignac

Azereix-bernacdessus