À AZEREIX, C'EST TOUS LES JOURS LA FÊTE, MAIS LE DERNIER DIMANCHE DE JANVIER  ENCORE PLUS ET 2016 S'ANNONCE LA PLUS BELLE...

En 2014 Saint Fructueux, patron de la paroisse, avait été conciliant à 100% . Estimant qu'il y avait été un peu obligé puisqu'il n'y avait pas d'autre choix, il avait laissé son ministère  au maire président. Pour un caprice des dieux, il faut deux capricieux .

Quand Saint Antoine  le vit brandir le bouclier alors qu'il cherchait en vain des statues  qu'il découvrit vendues pour une bouchée de pain aux marchands du temple, il se mît en colère et en 2015, pria  son mandataire  de remettre pied sur terre.

Mais 2016 sera une affaire d'hommes et son patrimoine reviendra à qui de droit. Il dira un peu plus tard ce qui se passera, une fois à l'abri dans la salle des fêtes dont la toiture fuit.

Jamais il n'avait fait partir autant de cartons d'invitations après en avoir pris un gros aux élections départementales. Tout le gratin était appelé à sa bénédiction, croyants et païens , puisque sa politique n'est pas sectaire et n'a pas de sexe non plus. Pour la première fois tous les maires du canton étaient conviés, et de nombreuses autres personnalités, pour un dépôt de gerbe au monument aux morts et le souhait pour tous d'une  bonne année et d'une bonne santé.

Les absents ne seront pas excusés: L'invitation valait pour convocation et comme les absents ont toujours tort, ce sera pire temps pour eux.

Une exception est faite pour mentionner la présence  du père CABES , recteur des sanctuaires et  ancien prêtre de notre paroisse. Au delà de son passage pour la messe de la saint Fructueux, c'est surtout sa mémoire exceptionnelle des noms et prénoms des paroissiens qui est impressionnante, tant il a vu de monde depuis. Un autre message sera relayé, mais qui n'a pas sa place ici.  

fet1gerbe

LA TRADITION DE LA FÊTE C'EST d'ABORD CELLE DE LA CONSCRIPTION

Les temps ont bien changé puisqu'il n'y a plus de "conscrits"  au sens ancien du terme, depuis  la fin du service militaire, qu'on disait "national" quand beaucoup le faisaient en Allemagne d'ailleurs.

Il reste que des jeunes de quelques tranches d'âge perpétuent la tradition . Fini le char décoré et la "sérénade" dans tout le village  "Gaston" ayant été je pense le dernier conducteur du char et dernier "petit tambour".

C'est désormais "la tournée des conscrits" qui passent dans les chaumières pour organiser la fête avec de petits moyens. L'essentiel est qu'au final tout se passe bien et cela permet la rencontre des générations qui est si rare  dans la vie actuelle. Apparemment tous étaient contents, mais le village est grand et en nombre restreint, ils doivent faire du "fractionné." Quand le dimanche matin le groupe est réuni et le sourire au rendez-vous notre jeunesse montre qu'elle est  beaucoup mieux que la réputation dont certains veulent l'affubler.

Et ceux qui voudront pourront effectuer un service civique plus utile que l'apprentissage du maniement des armes, qu'il vaut mieux laisser entre les mains de professionnels.

fet2cons

fet3cons

UN GRAND ORATEUR, NE MANQUE PAS DE VOIX.

La sono était là, mais pour la musique du bal. Il ne s'agissait là que de faire un discours, comme DANTON ou ROBESPIERRE en un temps ou ils ne pouvaient  que crier à tue-tête  devant l'Assemblée pour  faire tomber dans le panier celle de leur roi, n'imaginant pas que les leurs suivraient. 

Bertrand BARÈRE  trouvera sans doute que raccourcir les autres d'une petite tête est plus amusant que de perdre la sienne.  Le chant des sirènes  a été plus fort, mais la roue tournait comme celle d'un manège...  

fet4 jeann

Remerciements d'usage faits, c'est en balbutiant à peine  que le maître des lieux expliquait à l'auditoire présent que l'année allait être importante pour  les habitants de la commune (1019 au dernier recensement)  mais surtout pour les intercommunalités. 

Le projet de madame la Préfète faisait l'unanimité contre lui. Ce n'était pas le moment pour tout expliquer mais une lettre sera distribuée très bientôt pour nous expliquer  les raisons pour lesquelles ce projet est rejeté par tous.: " Il nous pénalise... pénalise massivement." (sic)

Ce fût aussi la dernière occasion en ce 31 janvier de souhaiter les vœux de santé, de bonheur à tous en insistant bien sur le mot  clé de l'année: SOLIDARITÉ. (Ce mot est dans le dictionnaire  entre solidaire et solitaire)

Nul doute que la circulaire nous donnera tous les détails chiffrés, vérifiables et vérifiés ainsi que les avantages d'un projet alternatif.  L'augmentation massive de nos impôts , communaux et intercommunaux sont aussi de nature à nous pénaliser  et la dette de la commune  et sa notation ne sont pas de nature à rassurer .

Nul doute que la transparence des chiffres sera meilleure que le passage sous silence de l'augmentation colossale des indemnités qui sera le record de  toute la vie de l'intercommunalité. Tout cela au moment où la crise frappait  de plein fouet  les jeunes d'abord et les seniors aussi.

Un peu de comptabilité analytique saura nous convaincre et nous connaîtrons enfin le potentiel fiscal par habitant et sa variation en fonction des solutions proposées. La démonstration ne marquera pas de provoquer non pas une levée de bouclier pour 2016, mais une pétition des canetons demandant la tête de madame la Préfète. Préparez les fourches ... La troupe est prête  à mourir pour survivre... 

fet5 salle

Rien ne vous sera caché et votre avis n'est pas requis. NOTRE  loi triomphera de la loi NOTRe.

Déjà que le village prend l'eau et que la station d'épuration regorge, ça va coûter un bras et c'est le moment de l'avoir long. Pour l'instant il faut faire diversion car le contrôle par fumigène avait déjà été fait il y a quelques années et seules trois maisons n'étaient pas conformes. Celles construites depuis ont un certificat de conformité. En fait c'est tout le réseau qui est défectueux et l'état des finances est tel que l'on préfère tout cacher, c'est pour cela que le site internet de la commune et de la CCCO ne donne plus d'information.

PETIT RAPPEL FUTILE MAIS QUI POURRAIT S' AVÉRER BIEN UTILE.

ATTENTION DE BIEN RESPECTER LES LOIS. Lors de l'audience solennelle du Tribunal de Grande Instance de TARBES Monsieur le procureur Serfass ,venu remplacer l'ancienne procureure, partie en promotion, Madame la Préfète était présente et a bien du entendre que "la justice prévisible" consiste pour chacun à "bien connaître les conséquences de ses choix."

Boycotter l'information des citoyens est un choix. En donner des fausses serait déjà plus grave. Et prétendre que la loi NOTRe  consisterait à s'en remettre  à des négociations occultes entre présidents d'intercommunalités  sans communication publique des délibérations et du sens des votes , puis demander aux conseils municipaux de délibérer sur l'approbation des choix des intercommunalités, là encore sans vote n'est certainement pas conforme à la loi.

Et prétendre  que les citoyens n'ont aucun mot à dire serait aussi à bien réfléchir d'un point de vue droit administratif. 

Pour en finir  provisoirement encore, quand une commune ou une intercommunalité dispose de tous les moyens pour une mise en ligne de l'information publique sur un site qui annonce qu'il est conçu pour cela, mais ne respecte pas son engagement, le constat  sera de nature à apporter un peu de matière au "rapporteur public"

C'est de la duperie volontaire.

Des jurés d'assises, tirés au sort, sont sans doute plus vulnérables aux émotions et aux "influences". Mais choisir délibérément d'être élu et de représenter le peuple , c'est à dire " élus par certains" mais "élus pour tous" ne doit rien au sort. C'est une revendication de compétences. Il n'y a pas d'erreur possible, mais FAUTE, "la justice prévisible, tout simplement."

Pour répondre globalement à des appels et remarques: C'est volontairement que les noms n'ont pas été cités, mais en effet les maires du canton devaient être quatre sur 16 invités. Effectivement il n'y avait pas l'ensemble du conseil municipal, mais être et paraître n'est pas même chose et il ne s'agit pas d'absence à une réunion de travail. La qualité d'un élu ne se mesure pas par sa présence  autour des gobelets. (au passage vous aurez remarqué que ceux utilisés n'étaient pas recyclables mais jetables, comme un vulgaire élu.)

Oui, les soutiens prétendus ne sont pas venus, de sorte que l'on peut franchement douter d'un travail commun ancien avec la Communauté des Communes Gespe Adour Alaric, qui compte 4100 personnes mais n'apporte rien en terme d'activité .

N'ayez pas de craintes vis à vis des emplois de vos enfants ou et de vous même dont les CV seraient rejetés en raison de l' appartenance à une communauté qui parle solidarité mais voudrait être autonome. 

C'est à ce titre justement que le caneton demande les noms des élus qui sont pour et ceux qui sont contre. Tous ceux qui refusent de préparer notre Département à son avenir et qui travaillent  hors du périmètre qu'ils préconisent pourront utilement quitter  leur emploi. Ce serait un peu facile de dire aux autres financez les infrastructures, nous en profiterons mais sans financer. Entre des amendements à la marge et le sectarisme réclamé par quelques "pompes à fric"il y a un grand écart et un égoïsme que je crois impossible  comme beaucoup d'entre vous. 

Que chaque élu indique  aussi son LIEU DE TRAVAIL et la LISTE NOIRE circulera  dans toute la circonscription.  Ce sont les ânes qui mangent de l'avoine, pas les canetons. Préparez vous à une grande action qui portera plus que toutes les manifestations inutiles qui ne font qu'empirer la situation.

Montrons nous TENDRES et FORTS