L'ANNONCE ÉTAIT EN INCUBATION ... LES BANS SONT EN PUBLICATION...

Jeudi soir, 14 01, Madame CAZAUBON  passe à la télévision et annonce la mort programmée des canetons du Sud Ouest. Le moment peut être de se lancer dans la production des édredons. Le virus serait parti du canton d' Ossun, mais l'enquête sera difficile et surtout très longue pour tenter l'éradication.

Après l'affaire des vaches folles, c'est le ministre le FOLL qui à pris la décision de décimer les canetons et de faire le vide sanitaire dans les canarderies. 

Le traitement  par vaccination n'est pas raisonnable. L'expérimentation du bachelot ayant tourné au comique troupier. De quoi faire chuter le cours des actions de tout un laboratoire. Abattons donc et l'on verra plus tard, si la source était locale ou issue de quelque "migration". Dans ce cas il faudra bien importer de nouveaux canetons et s'ils sont contaminés, on tournera en rond. Nous sommes désormais "familiers" des cercles vicieux. 

C'était pourtant prévisible. Des moutons qui se prennent pour des canetons lors des élections et c'est un début de révolution. Les canetons du canton d'Ossun en ne suivant pas les Prescriptions Radicales Généralisées seront responsables, coupables, et exécutés sans autre procès, en application de l'article 49.3 décentralisé. En application de la tradition laissant accès aux dernières volontés, mais l'interdiction de fumer devant être respectée il pourront juste demander, avant exécution, un 51 Magnum (avec modération).