DES VŒUX... INAVOUABLES

Ce ne sont pas les portiques de gare qui empêcheront  de nombreuses "mutations en cette année pré-élections de 2017. Le TGV , cette invention française pour arriver plus vite en retard, n'est pas un moyen de locomotion pour nos élus en charges de hautes fonctions. C'est avion, et voiture de fonction. La JET SET en pédalo ce serait comme la Bigorre à Sète. Il ne reste que les rumeurs pour aller bon train.

L'année 2016 sera celle des recyclages. L'avantage que prend JUPPÉ dans la canarderie française incite d'autres à ce mettre aux abris d'une tornade.

Ce soir encore au petit journal Le DRIAN a confirmé sa conversion au journalisme d' investigation, son  attachement à la guerre ... de nos militaires et son indéfectible amour pour ses canetons bretons. Ils l'adorent et nul ne peut contester le résultat élogieux des élections. Ce sont les fameux bonnets rouges qui en guise de révolution promises ont préférer les promesses. Vous les voulez, vous les avez là vos artichauts. Aussitôt bernés les voici qui portent maintenant le béret rose pour sauver les porcs et les nitrates. Le Président Ministre est là bas, aussi bien que chez lui, au point de mélanger aussi les commissions.  Alors il faut avoir du détachement pour les contradictions et les exceptions et garder son attachement au cumul des fonctions. Certains ont moins de scrupules, qui sont à la fois sans papier, sans domicile fixe, sans fonction et sans famille (cumulards qui font du lard).

TAUBIRA est un cas qui embarrasse. C'est par conviction qu'elle embrasse la nation et sa fonction. Pas question de démission, quand la seule proposition est de quitter un appartement de fonction pour un retour à CAYENNE qui arrivera toujours trop tôt. 

Le cas REBSAMEN a déjà été réglé. Celui de PINEL en voie de l'être. CAHUZAC s'est depuis longtemps imposé.

Il reste aussi le cas de Fabius qui doit encore s'occuper du petit, étranger aux affaires. Il serait bien casé pour neuf ans, au Conseil Constitutionnel avec deux autres sages puisque 3 "chaises" se libèrent en attendant celle du père... (et les trois canines de pierre Perret.). Le roi du Maroc ferait bien de sortir de sa réserve et d'avancer la date de la COP 22. La planète n'y verra que du feu.

Il reste encore quelques bons pions à placer, mais il reste presque un an pour le faire. Il faut distraire les troupes en attendant le cirque des primates que Cohn Bendit appelle de ses vœux, valeureux tricolore qui en 69 mettait les feux et passe du Rouge au Vert sans connaître l'orange.

La liste s'allongera , mais en "tout en douceur, juste pour le cœur" . Il suffira de rêver d'ailes pour les canetons.

Sitôt dit, sitôt fait: la coïncidence tombe à pic. Laurence Boone, conseillère financière de Hollande à l'ÉLYSÉE, quitte ces fonctions pour un retour chez AXA à un poste "qui ne se refuse pas". Ors pour Or, c'est rassurant. Si tout le monde quitte le Costa Concordia en même temps, bonnet phrygien au vestiaire, Johnny aura l'idée de marcher de la République à la Nation en chantant  avec les canetons: "AXA ça ira, ça ira, les aristocrates chez Lucette..."