EN CE 07 JANVIER  2016 À 18 h 30 LA CCCO SE RÉUNIT AU TÉLÉPORT 1

L'occasion pour l' actuel Président de présenter ses meilleurs vœux à toutes et à tous, sans exception.

À l'heure de répéter "NON AU PROJET TOL" il faudra penser à préparer la salle pour la fusion avec la C.C.G.A.A.. En effet si cette intercommunalité ne compte que 4504 habitants, elle comprend 9 communes et donc 9 représentants. Il faudra donc une salle capable de recevoir 27 + 9 soit 36 élus, plus les "administratifs" et le public, dans les normes d'accès aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite qui est avec l'emploi la grande préoccupation de tous les élus). Si TARBES maintient son grand débarquement, c'est sous un hangar de TARMAC que la future CCCOGAAT va devoir aller crécher en toute sécurité. La salle des fêtes de MONTIGNAC est un peu petite et un peu excentrée, mais " À CŒURS DE BIGORRE ", rien d'impossible. Bigourdans, Catalans, Occitans mais toujours fidèles GASCONS.

Normalement si l'on en croit les restes des ex RG (Renseignements Généraux, vous l'aviez compris), " Le loup va sortir du bois ". Attention canetons restez chez vous. Entre la grippe aviaire, l'habitude du loup de vivre en meute et l'atmosphère plombée, attendez le compte rendu. Généralement il sera servi frappé un mois après les dix jours règlementaires des autres intercommunalités.

Vous le savez sans doute par l'information qui vous en a été faite mais voici quelques éléments  que les élus de chaque communes connaissent parfaitement. C'est pour cela qu'ils prennent les bonnes décisions et s'opposent aux inepties d'un ÉTAT qui se croit toujours  PLUS FORT. Bien entendu vous savez que le 08 décembre  le PETR " PLVG " (Pays de Lourdes et Vallées des Gaves) à décidé de fusionner avec le PETR "CŒUR DE BIGORRE"...

SDIC1

SDIC2

TOL0

TOL1

TOL2

TOL3

TOLTAUX

TOLTENDANCES

C'est à l'heure prévue que se déroula la réunion de "rentrée", première de l'année , plus pour la joie des retrouvailles et la traditionnelle présentation des vœux de l'actuel maire président, que pour des informations, puisqu' aucune délibération n'était à prendre.

Il procéda donc à l'appel , se déclarant présent  lui même par souci de transparence.

Il salua aussi un membre de l'Administration venu rendre visite à l'assemblée et la réunion démarra sur des comptes rendus, des bilans, des projets, un peu de présent quand même, en attendant le pot final de l'amitié sincère.

L'adoption du compte rendu de la précédente réunion, qui avait fait objet de quelques échanges, faisait en effet ressortir du bois l'élu ainsi nommé lors de la précédente assemblée. C'est avec courtoisie qu'il fera remarquer au président que son compte rendu public lui attribuait des propos qu'il n'avait pas tenus, tenant pour la forme, à rendre à César ses lauriers chèrement acquis. Le président en prit acte promettant en grimaçant une future correction. À peine lisait on dans ses pensées: "si ce n'est toi, c'est donc ton frère." Et au cas d'espèce, le frère ... était sœur.

Vint ensuite un bel exposé résumant le travail de l'employé embauché pour traiter le PLU(i) avec l'aide de la personne employée pour l'aider. Le bilan ne portait que sur deux mois d'exercice mais une extrapolation sur une année montrait que les tarifs facturés aux communes conduiraient à un déficit annuel de 24.073 € et qu'une hausse de 123 % permettrait l'équilibre.

Les tarifs actuels étant de 30 € pour un CU, 50 € pour une DC, 80 € pour un PC et 150 € pour un PA (permis d'aménagement.)

Mais un pire mal se cachait derrière la décision du Tribunal Administratif d'annuler le SCOT TOL et de bloquer la situation. Un " appel " était fait ou allait l'être mais il fallait sortir de l'impasse par un chemin de passe, le choix se portant vers l'adoption d'un PLU(i) valant SCOT, mais pas évident à mettre en place . Les appels d'offres vont de 165 000 € à 265 000 € dont 10% à charge de la CCCO. Le président est conscient que l'affaire n'est pas gagnée et que l'appel n'est pas suspensif. Il fallait trouver une autre solution compte tenu de la lenteur de la justice.

C'est pourtant un homme averti, le président actuel, qui dans sa mairie a régulièrement perdu devant les mêmes tribunaux, malgré son armada d' avocates. Même son PLU a été annulé, permettant à d'autres personnes d'en bénéficier et de voir des terres agricoles classées constructibles. Si le "petit con" de service se met à en rendre aux autres...

Partout le maire expliqua que cela ne coûtait rien aux contribuables, comme si le contrat d'assistance avec ses avocates était gratuit. ( comme son assureur qui doit aussi prendre en charge les frais irrépétibles, sorte de dédommagement pour le gagnant ). Il n'a pas souscrit le même contrat pour l'intercommunalité ?

Au cas présent, il n'envisage même pas un recours éventuel possible devant le Conseil d' État . Cette fois le dilatoire n'est pas en sa faveur... Et quand tombera la décision finale Nostracanardus prédit que la CCCO aura changé d' âme.

Il fût ensuite question du compte rendu de la réunion de la CDCI du 18 12 2015 "Commission Départementale de Coopération Intercommunale. Et là, nouvelle surprise, le projet initial voulait réunir 70 communes et 121 448 habitants, et le Montaigu s'y  ajouterait portant l'Assemblée T.O.L. à 140 élus au lieu de 130 et 122 985 habitants (55% du département) . En Béarn, deux intercommunalités ça va, mais dans les Hautes Pyrénées cela signerait la fin de la présidence de la CCCO et des indemnités chèrement acquises, pour la grande satisfaction des contribuables et acquises par un vote à l'unanimité. Alors que la Préfète, avec son CDD prend des décisions sans consultation ni vote ? ( Réminiscence d'adolescence, lectrice d'orgueil et préjugés ?) 

préfète

La cachotière finira sans doute au cachot, comme Bernadette et pour l'avenir elle s'en tiendra à un avenant . Dès demain CCCO et CCGAA seront plus de 15 000 à de la loi NOTR(e) la loi à EUX.

Si Dorothée veut relancer son club je proposerai un titre plus adapté au jeunisme actuel pour créér du lien générationnel: "OUH la menteuse, elle a une rapporteuse..."

Mais en attendant le développement n'attend pas .Cela déborde de tous les côtés au point que le DGS de la CCCO n' a pas le temps de traiter un dossier de JUILLAN concernant les handicapés. PMR et PAD: Personnes à Mobilité réduite et Personnes à Activité Débordante. Entre les deux, la Présidence balance. C'est le jeu ma Pov Lucette, ça tombe sur Juillan à chaque voyage ... 

La CAF s'emmêle aussi qui n'octroie pas aux micro-crèches de la CCCO les aides escomptées, les enfants de Lourdes et Tarbes étant priorisés. On se fout des RURBAINS sur leur propre  terrain.

Je pensais que le compte rendu de cette soirée m'aurait un peu ennuyé. Et finalement... J'ai pris mon pied.. à vous le narrer. Merci à l'un de mes rapporteurs.

pied