DU TRADITIONNEL ... AU PLUS INÉDIT.

La transition entre l'année sombre de 2015 et celle de 2016 qui ne sera pas forcément riche en couleurs, est faite marquée de traditions mais d'innovations aussi, mais le temps était globalement celui de la douceur.

2016 est lancée avec ses nouveautés et "le petit journal" remet à la une notre département, et tous les détails dans les pages intérieures

Si les vœux sont dans la tradition , la nouveauté était dans la présentation. Pour la première fois de l'histoire c'est le binôme de notre CANTON qui nous présentait les siens. Après le tome "Catherine et Georges à la transition", le 30 mars 2015, voici le tome deux: "Catherine et Georges à la tradition pour les vœux 2016". Ils ne seront pas trop de deux pour essayer d'exaucer ne serait ce que la moitié de nos vœux, sauf si nous sommes assez sages pour ne pas en demander plus que possible.

Mais il aussi des gens plus malheureux qui doivent compter sur le cœur des autres en ces périodes où le naturel tend à nous laisser oublier les malheurs et n'avoir la tête qu'à la fête. Pourtant de tout temps des gens ont dû vivre "du reste" des autres. Il en était ainsi des glaneurs qui pouvaient légalement passer derrière les moissonneurs et ramasser ce qui restait à terre. Le glanage existe depuis le plus vieil âge. 

Gare par contre aux "maraudeurs" traqués par les gendarmes de Saint Tropez et d'ailleurs. Mais au fils du temps le maraudage est passé du vice à la vertu et depuis plusieurs décennies il est devenu tout autre chose, avec le secours catholique d'abord je crois, mais avec tous les gens de cœur, sans distinction particulière. C'est à Lourdes qu'a été prise en " flagrant délit " de maraudage une dame dont on n'a pas le souvenir de prédécesseurs, d'avoir laissé à l'écart aussi naturellement les ors de la République pour prendre la fonction d'accompagnateur.

D'autres maraudeurs méritent moins de respect quand il tentent par des moyens pervers de glaner des voix en chassant des têtes. On ira chercher l'exemple un peu plus loin, pour éviter le risque de toucher quelques " pseudos notables" locaux. Il s'agit ici de Virginie CALMELS, première adjointe du maire de Bordeaux, un certain Alain JUPPÉ. Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET dont le nom est trop long et trop difficile à orthographier pour figurer en N° 2 du carton d'invitation que fait graver Nicolas SARKOZY a été renvoyé de ses positions. Et pour la remplacer le glaneur maraudeur a sollicité l'adjointe susnommée. Mais c'était surtout, selon les milieux informés, pour honorer Alain JUPPÉ, alors que quelques emplumés laissaient courir d'autres rumeurs. Ce serait méconnaître l'admiration que porte Nicolas pour Alain.

On termine en photos. Le détail des textes est dans votre " petit journal hebdomadaire "

PJ2016

C'est ALI qui en est BABA. Il attendait quarante voleurs et il voit arriver quarante gendarmes...

Il est des traditions qui se perdent...

Vœux CD OSSUN

maraude2912