... DE PLUS PETIT QUE SOI.

DIEU a créé le monde, mais infiniment grand. Alors naturellement quelques Grands Hommes ont décrété qu'il leur avait délégué une partie de ses fonctions.

L'Univers ne serait rien sans notre planète bleue. Notre planète un désert sans la France, La France un marasme sans ses régions, les régions un cloaque sans les départements, les départements, des territoires sans âme sans ses cantons et les cantons sans raison sans hommes de décision. Notre monde, grand corps malade, se dope aux villages (36 000 communes environ qui nous font voir 36 chandelles.)

Le latin est friand de déclinaisons, comme l'allemand. Alors on décline toujours plus... et on pense à tort que tout vient de là-haut, alors que tout part de petits canetons. La preuve est faite...  

L'ÉTAT NE SERAIT RIEN SANS LES REPRÉSENTANTS DE NOTRE RÉGION 

duflotpinel

On le voit bien l' État a grand besoin de notre région. DUFLOT s'en va et le beau temps revient. Plus de flotte... pas de neige. Pas de neige, pas d'année blanche. Pas d'année blanche, pas de DUFLOT. Que des défauts.

Mais une région sans fondations ne serait pas une solution. La solution passe par le PRG, grand parti de gouvernement qui réussit l'exploit de mettre à sa tête le quatrième grand patron de presse , subventionnée par l' État  et qui "vend" sa propagande électorale à ses électeurs, sans comptabilisation dans les comptes de campagne.

Les rats des villes ont plus d'entregent que les rats des champs.

Un récent ancien maire et président PRG du Canton d'OSSUN déclarait en mars 2011: " Le canton d' Ossun est le poumon du département" et chacun de penser qu'il ne manquait pas d'air.

Quatre ans plus tard notre poumon est devenu capital pour la région et grâce à son épine dorsale lui maintenant le croupion, tout allait bien dans le meilleur des mondes. 2014  se passait bien et 2015 commençait avec les mêmes garanties. Sans ce foutu virus et sa grippe aviaire, les voies du Capitole étaient à portée de vue.

Et l' État lui même se mettait à déraper en projetant des fusions et des diminutions induites de "POUVOIR" mais d'indemnités et frais de réception surtout.

Impossible de vous parler intercommunalité futur sans aborder d'abord l'existant, La CCCO et la commune d'AZEREIX puisque le maire est le double chef.

DERNIER CONSEIL MUNICIPAL D'AZEREIX DE L'ANNÉE , LE 19 DÉCEMBRE 2015.

L'ordre du jour ne valait pas le déplacement et le PSG qatari affrontait les verts de platini en coupe de la ligue. La date est d'autant plus surprenante que le maire président semble s'éloigner de son sport favori pour se tourner vers le ballon rond. Enfin, ce n'est qu'une déduction d'un de ses arrêtés. Lors du précédent conseil il avait expliqué que l'aménagement de la place du Turan était différé du fait de la demande d'allotissement d'une parcelle voisine. Mais un peu plus tard il prend un arrêté qui refuse ce permis à la SCI demanderesse. Pas d'élections... pas d'permission ?. Mais le "différé" n'est que "reporté" et le moment venu l'accord viendra... Non, ce n'est pas cela qui surprend, mais l'adresse de REFUS des travaux: Rue TURAM , comme le footeux Lilian  mais sans le H. Imaginez le titre à la une de la presse : " Le maire président de la CCCO déterre la hache de guerre" et pourquoi pas aussi "Alain TU RAMES dans les filets".

Mais allons droit au but: il fallait finir l'année comme elle avait commencé: Tous unis, tous présents. Il faut aussi fixer les subventions aux associations avant le début de l'année:

• Ligue contre le cancer: 100 € 

• Société de chasse, 3A (Association Animation Azereix), Association des parents d'élèves : 160 €    chacune.

• Eths Pastous: 180 €

• A.D.M.R. : 250 €

• Lous Esvagats: 320 € (De source gasconne, il faudrait dire LOS ou ETHS Esvagats en occitan)

• Les Conscrits, Association gymnastique: 500 €

• U.S.A Rugby: 2.500 €

Soit un total  annuel de 4.830 €, presque 4,79 € par canetons.

ET ON FINIRA PAR LA C.C.C.O. Et SA FINALE DE L'ANNÉE ÂPREMENT DISPUTÉE EN DATE DU 26 NOVEMBRE 2015.

Le compte rendu a été affiché hors délai avec la convocation pour le 07 janvier 2016 à 18 h30, mais il fallait bien plus de trois semaines pour faire la synthèse d'un débat animé. Comme disait l'autre, "Vieux motard que j'aimais, il est servi tard, mais servi "frappé". On bulle pas à la C.C.C.O. Un seul hêtre manque et tout est déboisé.

Tout le monde est présent (26 membres) ou représenté (1). L'élue d'opposition d'Ossun qui a donné procuration à... son maire opposant, preuve que l'opposition constructive au projet de la Préfecture ressemble au chant des sirènes...

Et l'on passe ardemment de passes d'armes des troupes d'ORINCLES et de LAYRISSE qui partent à l'assaut du petit Juillan, le rapport des forces allant du côté des premiers qui se comptent en surnombre, aux déclarations de comiques troupiers qui gaspillent nos impôts dans des "études de consultation de cabinets spécialisés", qui ne sont pas dans le projet envisagé.

Si la Communauté des Communes Gespe Adour Alaric, forte de ses 4100 canetons voit comme seul intérêt sa fusion avec la CCCO qu'elle finance le projet. Ce n'est pas aux contribuables du canton d'Ossun de financer encore plus  pour ne rien avoir en retour sauf de satisfaire la boulimie indemnitaires d'élus qui se servent et oublient de servir. 

"Ce n'est pas de l'argent gaspillé. Il est utile à nos entreprises de proximité" nous répondra t-on. Sauf que, en recherchant un peu on trouve le siège des "consultés" Jugez par vous mêmes et n'oubliez pas de payer la facture d'eau.

landotavocats

Stratorial finances voiron 38

Quand vous serez seul, en fin de vie dans un mouroir, vous penserez à vos enfants et petits enfants partis travailler, ou chercher à le faire, à PARIS ou à VOIRON, vous aurez tout votre temps pour dépenser de l'argent, si vous en avez...

Vous pourrez sans doute en appeler à la double solidarité. Ainsi l'épouse de Samy Amimour, 18 ans, Kahina, envoie des courriels, se félicitant de l'acte de son mari, un des kamikazes du Bataclan. Dans le même temps, à contrecourant de la tradition française, chrétienne, on veut renvoyer dans leur pays d'origine des personnes qui méritent leur accueil en France. La naturalisation, cela existe aussi et s'est très bien déroulée dans le passé. Le devoir de comportement prime sur le droit du sol et celui du sang est une évidence. Trions nos déchets, c'est notre devoir.

La connerie n'est pas une question de taille, de poids, de couleur, de races ou  autre: elle est simplement comportementale, et c'est là que l'éducation et des communautés de valeurs sont essentielles. La preuve ...

comportement