UN COURRIER DU JOUR: UN LIEN...

Un lien m'a été adressé par un homme de ♥ et peut être regardé même par ceux qui ne sont bon qu'à bouffer du  ♣

Toute personne qui aura considéré avoir perdu son temps précieux à lire ce texte sera remboursée au tarif du smic horaire auquel Myrian (née) El Khomri vient de faire le bond spectaculaire de 0.6%. Heureusement la loi PINEL qui a envoyé la loi DUFLOT en déchetterie vous permettra de défiscaliser l'investissement lucratif que vous ferez tous, quand le livret  A ne rapporte plus assez. S'il y a bien une LOI qui a droit de CITÉ et a tout de suite eu bonne PRESSE, c'est bien cette loi, taillée au couteau.  La loi PINEL, c'est DELGA..TEAU.

https://www.youtube.com/watch?v=V6-0kYhqoRo

QUAND LES POLITOLOGUES PASSENT À CÔTÉ DE L' ESSENTIEL

Il n'a pas échappé à grand monde que chacun y va de son analyse du scrutin, s'en tenant à des conclusions hâtives. Le FN a réuni 6 800 000 voix au niveau national, c'est un record, mais c'est le résultat qui compte: Pas de Présidence de Région. Bien sûr , en y regardant de plus près, il va quand même occuper beaucoup de sièges. Finalement, ce n'est pas le plus mauvais rôle celui de l'opposition. Pas de commissions, pas de compte à rendre, et on repartira pour un tour avec les mêmes qui ne visent désormais qu'une chose pour beaucoup: Faire tout pour se disputer, mais dans une même maison. Au moment décisif ils se cliveront naturellement mais le front , le barrage, la tranchée, que sais je encore, il faudra s'unir pour arrêter l'avancée de ces gens du voyage qui au final s'installent où leur semble bon. Et l'exception devient la règle.

Incapables de bâtir leur maison quel plaisir pour eux de démolir celle que le voisin construit, lentement et sûrement.

Estrosi tout à coup se sent plus proche de la gauche que de Sarkozy à qui il ne doit rien puisque le poste qui compte c'est le dernier acquis et celui là , il ne sait même plus comment il l'a eu. L'important c'est de le conserver. Il n'y avait pas urgence à le dire tant que les électeurs LR ne l'avaient pas félicité pour son nouveau parfum bio, à l'eau de rose. On a quelques jours pour faire le constat amiable. Les circonstances de l'accident sont établies. Le conducteur E roulant sur sa droite à empiété sur la bande d'arrêt d'urgence. où se trouvait la conductrice M, attendant les secours, triangle en place, et feux de détresse allumés.Heureusement la bande sonore l'a alerté et c'est en se rabattant sur la gauche qu'il a heurté des canetons sur la voie de circulation qui leur était réservée. La conductrice M n'a pas été choquée, juste une peu effrayée, mais elle repartira très vite au volant de son véhicule électrique. Le constat établi que les torts sont partagés entre E et S (qui s'était déclaré propriétaire du troupeau de canetons qui n'auraient pas respecté les distances de sécurité. Ils paieront donc chacun la franchise et les malus pour le bonheur de leur ré-assureur. 

D'autres quand même préfèrent rester sur leurs convictions que de vendre leur âme. Pour l'instant chacun y verra les siens, mais le caneton n'en citera aucun tant on sait que quand on jette un billet dans la rue, c'est aussitôt la cohue. Alors tout peut changer à tout moment.

Finalement la COP 21 n'a pas été une éolienne. Chacun a pu rentrer satisfait de cette petite collation au volant de puissants 4 x4, diesel évidemment par honneur au chien du RAID, tiré comme un lapin.

C'est en scrutant plus finement que l'on comprend mieux le scrutin. Quelques exemples le montrent bien dans notre région, notre département, notre canton et nos communes.

La région c'est vu: DELGA a gagné sans majorité : ONESTA CHOISIRA. DELGA roule au vert. C'est biodégradable.

Le département, c'est vu aussi. La droite majoritaire a perdu mais les Hautes Pyrénées, en étant toujours du bon côté de l'assiette au beurre ont gagné ...la perte d'un poste. Bien vu.

Mais quantité et qualité sont deux choses on le sait souvent antinomiques.

Alors c'est dans le détail des cantons ou des communes que l'on doit chercher, comme les scientifiques, qui  reculent sans cesse les limites de l'infiniment petit. On croyait en savoir assez avec un noyau central et des électrons gravitant autour, puis on trouve  des neutrinos des quarks et autres éléments encore plus petits qui forment la matière et l'on se sent soudain presque néant devant l'infiniment grand et les fameux trous noirs qui absorberaient tout.

C'est à croire que LA RÉVOLUTION FRANÇAISE était elle aussi un détail FACE À LA RÉVOLUTION COPERNICIENNE  et sa pensée radicale.

Alors reste à faire la synthèse  et regarder comment ont voté : CAZAUBON, ou RICAUD, et comparer aussi Pauvre Caneton et Riches Travailleurs prêts à tous les sacrifices.

Cela fait dévier vers le sacrifice du PS PRG VERT CIVIL Maire de Poueyferré (65)  Patron des Exploitants agricoles pour les représenter. C'est anecdotique certes mais ça détend un peu avant de revenir à du plus lourd. Le PS n'en voulait pas, ils l'auront et devront céder à ses demandes car ils n'ont pas la majorité.

ONESTA n'en voulait pas non plus, mais on le lui imposera. Le N° 2 de sa liste du premier tour sur les Hautes Pyrénées s'est fait élire sur celle des Pyrénées Orientales au second. Ni vu, ni connu. Et ce pauvre José BOVÉ qui est sacrifié comme un vulgaire bovidé: Un vrai paysan qui se fait voler sa place par un chef exploitant. Ce sont les canetons des petits paysans qui se frisent les plumes. ONESTA ne pourra privilégier un de ses fidèles pour refuser l'opportunisme qu'il a de mettre l'homme providentiel à la présidence de la commission régionale agricole. Le Meilleur Paysan de France  (MPF) a quand même fait dans son propre village... presque la majorité.

C'est en "ESCAMAT" de Bigorre que sous sa casaque civile, (NDC: Le civil est un citoyen ordinaire par opposition aux militaires et aux ecclésiastiques surtout. Ce ne sont en rien de vulgaires pèlerins) que le candidat avait une écharpe "médicale" en sus de son écharpe tricolore, après un grave accident du travail au cours duquel il s'est entaillé le bout de l'index "sans amputation, sans atteinte de la poulie fibreuse". La greffe a été évitée avec tout les risques de rejet qu'elle aurait comportée. 

C'est donc un "escamat du doigt" qui a pu ramper jusqu'au butin et partager avec ses amis les verts de l'amitié.

La "pseudo autopsie" devrait en dire plus sur ce drame. Index droit au gauche ? Controverse selon si l'on est en face ou derrière. Sortie d'hôpital à 12h 30 selon certaines sources, 12h 28 selon des attardés. Preuve est faite quand même que manier un outil reste dangereux. Il serait bon de mettre le paquet sur la prévention et l' apprentissage. Un étiquetage "côté tranchant" et un autre "côté manche" serait une avancée. Si l'enquête révèle qu'il s'agit d'un couteau nous saurons s'il s'agit d'un LAGUIOLLE ou d'un O.PINEL.

Pour la foire exposition les précautions avaient été prises et les places près de l'entrée "Réservée Administration". Nous verrons dans quelques jours que des précautions sont prises aussi dans des bureaux centralisateurs des résultats électoraux.

pouyferre

Y AVAIT IL MEILLEUR CHOIX POSSIBLE ? Un Monsieur 100%?

Bien évidemment, les choses se seraient mieux déroulées telles que prévues. Il fallait un rural, un vrai, un rassembleur, un débateur, un maire président capable d'absorber un canton voisin et la bourgade tarbaise voisine. C'était simple de réaliser la fusion et de faire l'unanimité avec une bande verte horizontale qui sépare le département en travers alors qu'il l'est en long pour ses deux circonscriptions.  Il faudra bien qu'il le traverse le territoire rural pour se rendre à la région l'élu des montagnes. Il va comprendre à défaut d'examen ce que coûte le péage du canton présidentiel. Et le droit de passage, il sait ce que c'est.

Le voilà bien malin avec ses 49,29% seulement et 50,71 pour la droite, alors qu'à AZEREIX le PRG PS VERT ROUGE a encore fait CENT POUR CENT. Et oui  LES ÉLECTEURS D'AZEREIX QUI SE SONT EXPRIMÉS L'ONT FAIT UNE FOIS ENCORE À L'UNANIMITÉ :100% des exprimés ont voté.  (49,9 + 26,06 + 24,04 = 100 dans tous les sens) 

azereix

ET ENTRE PAUVRES ET RICHE(S), PEUT ON FAIRE UN DISTINGUO ?

Bien évidemment, mais le plus difficile est de fixer ce seuil. Pour les riches le seuil de pauvreté est fonction de leur capacité à pouvoir disposer de suffisamment d'argent pour pouvoir défiscaliser par la loi PINEL, venue mettre aux oubliettes la loi obsolète de l'ex capitaine de la flotille Cécile.

Un pauvre avec 500 € net, ça doit pouvoir vivre riche. Il reste des cartons vides dans les galeries marchandes désaffectées. 

Seuls les tableaux ont de la valeur. Certains en sont même des "collectionneurs" Un graffiti de Dali sur un bout de papier vaut quand même plus qu'un caneton de quelques mois, au chaud dans un carton, blotti contre ses parents...quand il les a encore.

pauvres

riche

Les PAUVRES votent à 5,68% pour la gauche. Il n'y a pas beaucoup de blancs mais la proportion des nuls est élevée.

Côté RICHE, le pourcentage de blancs est sensiblement le même, mais toujours faible. Celui des nuls est plus faible et logiquement la gauche y est mieux aimée explosant la barre des 28 %.

L'explication est simple. Ce n'est pas une question de Liberté qui est de plus en plus limitée, ni d' Égalité qui concerne avant tout les droits que l'on a à la naissance et non pas les moyens de l'existence. Il ne reste donc que dans la Fraternité que se trouve la clé du scrutin. La capacité à faire front et à oublier toute sorte d'affronts. Et si la loi du plus fort était encore la meilleure ?. 

Globalement c'est presque pareil:

Sept régions sont à droite comptant 43 millions de canetons pour un PIB (Produit Intérieur Brut) de 1235 milliards d' euros.

Cinq régions sont à gauche, avec 20 millions de canetons  et 456 milliards d'euros de PIB.

On ne connaît pas encore les capitales régionales de sorte qu'on ne peut pas encore calculer le centre de Gravité.

Il est singulier de remarquer que PAUVRES est au pluriel au contraire de RICHE.