TOUT ÉTAIT PRÉVU, TOUT ÉTAIT ÉCRIT, RESTAIT À LE PUBLIER, LE PRG L'A FAIT.

Le 13 décembre 2015 le second tour des élections régionales est déjà classé dans les annales, numérisables et  un jour futur peut-être numérisées et gardées dans quelque local  d'archives désaffecté, médiathèque  sécurisée, sous haute surveillance.

Pourtant ce qui était notre futur est notre présent du jour, prévu le 14 décembre 1503, jour de la naissance de Nostradamus qui avait tout prédit, (cela lui a donné l'avantage de préparer à l'avance le jour de ses obsèques). Sans doute avait il annoncé la venue de Nostracanardus, mais tout le monde n'a pas le même "décodeur". BON ANNIVERSAIRE DONC. Une page de plus se tourne et c'est à nouveau l'avenir qui nous préoccupe. C'est cette particularité de l'homme d'occuper son présent à archiver son passé en pensant à son futur.

Pour le passé donc, le titre est bien trouvé: " Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon"

ELLE A GAGNÉ, mais qui ? Quoi? Comment? Combien? et Pourquoi. Vouloir répondre à toutes ces questions serait tenter de réécrire une encyclopédie sans méthode. " Questions pour un champion", dont le jeunisme fait une nouvelle victime: Julien Le PERS, évincé de l'émission éponyme qu'il anime depuis trop longtemps.

Les calculettes ont  donnés des totaux, addition de chiffres venus de partout, mais qui traduisent c'est sûr une belle division. C'est ce qu'il faut dit-on pour régner, mais un jour la tête tombe. Les Miss France ont toujours pratiquement quant à elles des problèmes avec la tenue de la couronne. Là aussi la peur gagne le peuple. Cette élection culte et culturelle pourra elle perdurer si on n' en  garde qu'une par région. L'atelier de TELLIER est à l' ouvrage pour chercher un nouveau découpage: Le tripartisme aurait du bon. Trois miss par région, quatre pour la Corse avec une indépendante couronnée d'office sans oublier celles d'Outremer. C'est FOULCAULD qui va regarder la pendule tant le dépouillement sera long. Mais quel bel avenir ensuite et quel spectacle quand  elles s'écharperont. Mais attendons l'heure du troisième tour dont le vert du tapis, des canetons et de l'arbitre gardien des clés des vestiaires et maître siffleur entrera sur le terrain.

Pour le jour il faut se satisfaire d'un quotidien bien ordinaire: La SNCF supprimera 1400 postes en 2016. Pour financer les lignes  inter-régionales supplémentaires? Après les rames de trains on passera au train à la rame.

En Occitanie on  nous affirme qu' ALIOT démissionne d'un poste que les canetons ne lui ont pas confié. On aurait pu faire des économies et procéder par nomination. C'est quand même plus conforme à la tradition de ces dernières trente années avec des économies à la clé. Que de formalités pour rien. Pourquoi changer ce qui va bien?

Il y a encore cet instituteur d'Aubervilliers qui est sorti du corps en-saignant. Présage peut-être: la Commune avait voté BARTOLONE à 59,9 % et Pécresse 24,50%. Ce contresens lui à peut-être fait de LA PEINE.

La Bourse salue à sa façon les résultats et...baisse de  1.60%. Elle aussi n'entend plus le bruit des votes. Qu'elle Haine.

Il n'y a guère que les actions d'EDF qui continuent tranquillement leur chute -3,74% aujourd'hui encore. Hier, elle était fermée, en ce dimanche de sainte LUCIE et d'élections: La sainte patronne de la lumière... qui va arriver en Afrique... à la vitesse du son.

Il n'y a que la ville rose et son agglomération de mammouth qui pèse. Aux présidentielles elle n' avait pas "adopté" Hollande, mais dit Adieu à SARKOZY. Hier elle a poussé vers le bleu de la mer une vaguelette rose bleuté, sans laquelle le Languedoc Roussillon serait passé sous bannière Bleu Marine. Les goûts et les couleurs, c'est un peu comme les coups et les douleurs, fonction de la sensibilité. Point positif, nous avons tous les mêmes voleurs. 

La grosse énigme qui reste entière: Comment arrive t-on à autoriser des cumuls de mandats interdits d'un côté, d'un autre interdire de démissionner d'un poste que l'on n'a pas, et aussi autoriser d'être président d'un parti politique et patron d'un groupe de presse qui colle à une région comme un masque en bas nylon sur un visage de carnaval. Quoi que... adhérer, c'est aussi accepter de payer une cotisation. 

Derniers détails du jour: BERCY et la Ministre du travail octroiera une augmentation de 6€ par mois du smic (6€ chacun, pas à partager). Et c'est justement après avoir participé aux trente ans de BERCY, lieu mythique de fêtes , que DOROTHÉE pour venger la mise à l'index de LE PERS après 27 ans, a décidé de venger l'animateur qui reviendra peut être dans " LE PERS DU DE VUE " et de faire son propre come back. Un geste majeur pour le marché des nouveaux mineurs.

En fond sonore, pendant l'écriture de ce petit billet, j'écoutais , FERNANDEL, ça change un peu: écoutez le aussi en mp3: LE TANGO CORSE...trop vrai...

lepersindex

Dorothée