TROIS DÉBATTEURS SUR UN MÊME PLATEAU, ET À VRAI DIRE À L'ARRIVÉE JE ME SUIS DIT: "MÊME PAS PEUR".

Et pourtant croyez moi, j'en ai vu des excités, des allumés du bocage qui n'ont pas la lumière à tous les étages. Des boyaux dans la tête pour remplir le vide et éviter que le courant d'air passe entre les deux oreilles.

La clôture tardive du deuxième passage m'oblige à attendre demain. Pour ce soir j'ai par ailleurs d'autres occupations où la discussion l'emporte sur des convictions toutes faites. 

Je reviens aujourd'hui (10 12) après avoir re-écouté le débat diffusé deux fois sur FR3. Je pense qu'il a été "régulier" et que chaque candidat a pu s'exprimer. A chacun maintenant de se faire SON  opinion. Je pense qu'il est disponible en "streaming".

Il y a toujours des dits, des dédits, des non dits, des dérobades, des boutades parfois, et des sous entendus. Des départements, des villes, des territoires cités par les uns et inconnus pour d'autres. Les chiffres aussi sont importants. En entrant au restaurant on regarde l'enseigne  et le cadre. À la fin du repas, c'est comme pour la paye: Ce sont les chiffres de la ligne du bas qui comptent. Pas cher pas bon, a t'on coutume de dire mais très cher et pas bon, cela existe aussi. Au final pour celui qui reçoit l'addition, ce sont les moyens qui limitent les envies...