C'EST UN DICTON D'ACTUALITÉ

Nos voisins anglais ont déjà diffusé des consignes en cas d'attaque terroriste. La France s'apprête à le faire à son tour et la controverse est déjà lancée. Il n'est pas sûr d'ailleurs que les conseils donnés de chaque côté de la manche soient les mêmes. On pourra toujours les comparer, mais cela risque de ne pas beaucoup nous avancer.

Il ne faut pas non plus créer la psychose et voir le danger jusque dans les paquets du père Noël. Il ne passera pas pour certains pour cause de folie furieuse.

Chacun y va de ses solutions: Combien de fois avons nous entendu: Ce qu'il faudrait, c'est une bonne guerre. Nous y sommes presque, mais peut-être est ce une "mauvaise" . Attendons la bonne.

Une dame d'un certain âge me disait il y a peu: Ce qu'il faudrait, c'est rétablir le service militaire. Elle devînt moins loquace quand je lui ai demandé "Où l'avez vous fait ?" Pour ma part j'ai le souvenir d'avoir défilé un 14 Juillet, à Marseille, première rencontre avec la canebière.

Ce fut aussi une occasion d'apprendre le maniement des armes. Nous étions une bonne "classe" puisque beaucoup sortaient des beaumettes.

Et voilà que maintenant on nous alerte: DAECH disposerait du gaz moutarde. Mais Dijon aussi. Certes il s'agit d'une arme chimique (L'ypérite) qui date de la guerre de 1914 et que l'on peut fabriquer dans son garage avec un peu d'éthylène, de chlore et de soufre (sous pression, c'est mieux).  Alors tremblons devant ces tromblons. POUTINE et quelques autres n'ont que la bombe atomique pour répondre pacifiquement. Little Boy et Fat man sont les surnoms des deux seules utilisées et le Japon enrôleur de Kamikazes à aussitôt capitulé. Ses bombes avaient la particularité de frapper elles aussi en aveugle, tuant les innocents mais aussi les marionnettistes qui les dirigeaient. La guerre c'est beau quand on y envoie les autres. La bataille navale, mais plus réaliste.

LA MEILLEURE FAÇON DE RÉPONDRE ET D'HONNORER LES "MORTS POUR RIEN" EST DE S' ISOLER, MAIS DANS LES ENDROITS PRÉVUS POUR CELA: LES ISOLOIRS DES BUREAUX DE VOTE ET DE REMPLIR LES URNES.